Coupe d’Europe FIBA: Mons-Hainaut commence son deuxième tour par une défaite

@News
@News

Mons-Hainaut a débuté le deuxième tour de la Coupe d’Europe FIBA de basket par une défaite. Dans le groupe L, les Montois se sont inclinés 89-72 sur le parquet des Chypriotes de Keravnos, mardi à Nicosie.

Deuxième du groupe G lors de la première phase de groupes, Mons-Hainaut n’a pas connu un voyage de tout repos vers Chypre. En effet, les Montois ont dû attendre plusieurs heures lundi lors de leur escale à Varsovie.

Keravnos, après un premier quart-temps dominateur, avait déjà creusé un écart significatif à la fin de la première période. Premiers du groupe D lors du premier tour, les Chypriotes ont ensuite facilement géré la seconde période grâce notamment aux 25 points de leur ailier fort américain Mohamed Abukar.

Du côté des troupes de Daniel Goethals, quatre joueurs ont terminé en ’double figure’ mais cela n’aura pas suffi. Tre Demps et Chris Jones ont marqué 15 points, en vain.

Mardi, les Néerlandais de Groningue ont remporté leur rencontre sur le parquet des Roumains de Cluj-Napoca (73-77) dans l’autre match du groupe L.

A noter que seul le club montois était parvenu à passer la première phase de groupes, où Anvers, le Brussels et Charleroi ont été éliminés.

Keravnos (Chy) - Mons-Hainaut (Bel) 89-72

QT : 25-15/23-20/29-18/12-19

Keravnos: 29/39 2pts, 4/14 3pts, 19/25 LF, 27 rebonds, 18 assists, 24 fautes; Scott 9, Loizides, Michail 7, King 12, Neophytou, Theocharides, Davis 9, Barker Jr 10, Abukar 29, Koronides 3, Parks 14

Mons-Hainaut: 15/29 2pts, 8/22 3pts, 18/23 LF, 25 rebonds, 13 assists, 24 fautes; Green 12, Jones 15, Lemaire, Tiby 13, Cage 5, Demps 15, Houdart 2, Mortant, Love 2, Francois 3, Lasisi 5

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Jonathan Tabu. @Belga

    Par Stéphane Druart

    Basket

    Basket: les Lions veulent confirmer au Danemark

  • photo news

    Par Stéphane Druart

    International

    Dario Gjergja: «Je ne me sens pas étranger»

  • Maxime De Zeeuw est un des piliers d’expérience de l’équipe nationale.

    Par Stéphane Druart

    International

    Les Belgian Lions amorcent un tout nouveau cycle

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Tenues de protection et masques faciaux de rigueur pour les participants au carnaval de Venise, où toutes les festivités ont été annulées à partir de ce dimanche.

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie

  2. 10857368-171

    Au carnaval d’Alost, l’incompréhension entre opposants et partisans

  3. Bernie Sanders embrasse son épouse Jane après son triomphe dans le Nevada
: «
Laiisez-moi vous présenter la prochaine Première Dame des Etats-Unis
!
»

    Etats-Unis: Bernie Sanders s’avance en grand favori vers le «Super Tuesday»

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Et si on mettait le cap sur Broadway?

    Il y a deux façons de considérer la communication avec les autres : avec le souci de les tirer vers le bas ou avec la volonté de les porter vers le haut.

    La première option est évidemment la plus facile. C’est celle adoptée, sauf bonne surprise de dernière minute, par certains groupes carnavaliers d’Alost soutenus par leurs autorités locales. Ce dimanche, cette petite ville ne sera pas regardée comme un de ces lieux si typiquement belges où l’on fait défiler des chars et des déguisements dans la...

    Lire la suite