Accueil Techno

En visant un jeu, ils ont fait crasher internet

Fin 2016, de nombreux sites ont été touchés par des attaques informatiques sans précédent. Trois jeunes d’une vingtaine d’années ont plaidé coupables pour la création du virus. Leur cible : les hébergeurs de serveurs Minecraft.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 4 min

C’est un peu l’histoire du docteur Frankenstein et de sa créature. Pas sûr que les trois post-ados se rendaient bien compte du monstre qu’ils avaient créé. La semaine dernière, ils ont en tout cas plaidé coupables tous les trois de fraude informatique.

Fin septembre 2016, Internet est groggy ; de nombreux internautes français et européens peinent à se connecter sur de nombreux sites web. Et pour cause, dans la nuit OVH, le plus grand hébergeur de sites français a connu une attaque d’une ampleur sans précédent. La technique utilisée par les hackeurs est de connecter un maximum d’appareils simultanément sur le serveur afin de le surcharger (une attaque DDoS, ou attaque par déni de service, ndlr.). Comme si trois réceptionnistes devaient gérer une centaine de blagues téléphoniques passées au même moment, il y a de fortes chances pour que celui qui appelle légitimement passe un bon moment à attendre en écoutant une boucle de musique classique avant que son appel ne soit pris.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs