Accueil

«On vit géographiquement ensemble, mais on est séparés mentalement»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Uccle, c’est plus de 8.000 Françaises, un revenu net imposable moyen de 19.583 euros (contre 13.831 pour l’ensemble de la Région bruxelloise), des milliers de logements sociaux, mais aussi quelques-uns des plus riches quartiers de la capitale.

Question : comment tout ce petit monde s’organise-t-il pour vivre ensemble, alors que l’enquête « Noir Jaune Blues » a démontré une tendance au repli sur soi et à la méfiance envers l’étranger ? Tentative de réponse à travers cinq lieux emblématiques que nous avons visités lors de notre semaine d’immersion : une brasserie du centre-ville, l’antenne sociale du CPAS, le Royal Léopold Club (club de hockey, de fitness et de tennis), la piscine de Longchamp et la maison d’un couple d’expatriés français.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs