Accueil Monde Europe

Après les élections catalanes, un nouveau bras de fer commence entre Madrid et Barcelone

Le président sortant de la Catalogne propose de rencontrer le Premier ministre espagnol. Il demande aussi à l’Union européenne de tenir compte du résultat du vote.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

C ette nuit, nous avons gagné le droit d’être écoutés  ». Après la victoire de jeudi, Carles Puigdemont était tout sourire pour sa première conférence de presse d’après élections. «  Nous sommes plus forts que jamais  », a-t-il ajouté, entouré des quatre autres ex-ministres en exil de son gouvernement destitué par Madrid.

Symboliquement, le dirigeant séparatiste avait choisi le même lieu que celui de son arrivée en Belgique : le Press Club Brussels Europe. L’homme était fort attendu par les médias internationaux même si la cohue était moins forte que le 31 octobre dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Huart Michel, dimanche 24 décembre 2017, 10:41

    Encore un politicien qui déforme à son avantage des résultats qui sont loin, très loin d'être une victoire. C'est la même victoire que celle de Trump, une erreur et certainement pas la démocratie car elle est faussée par une inégalité électorale. Et maintenant qu'espère ce Monsieur, il pense que l'Europe va aider les séparatistes ? Mais l'Europe a été très claire à juste titre, c'est un problème espagnole et si la Catalogne veut quitter l'Espagne, elle perdra tous ses avantages européens....Alors quid avec sa suprématie économique....?

  • Posté par Michiels Laurence, vendredi 22 décembre 2017, 19:28

    Moins de 48% et perte de 2 sièges, il n'y a pas de quoi pavoiser.

  • Posté par Ghesquière Michel, vendredi 22 décembre 2017, 18:39

    OK Monsieur Puigdemont vous avez gagné en nombre de siège et encore... Il faut aditionner les trois partis indépendantistes dont un (CUP) a subi une défaiteen passant de 10 à 4 sièges . Comme d'ailleurs le parti du premier ministre espagnolequi lui passe de 11 à 3 sièges... Mais monsieur au lieu de crier haut et fort que l'indépendance a gagner le droit d'être écoutée (et obéie) vous devriez aussi regarder le nombre d'électeurs qui ont choisi de rester au sein de l'Espagne .... et eux, ils sont majoritaires.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs