Accueil Belgique Politique

Le nouveau Code de la route déjà accidenté

La proposition permettant aux Régions de laisser rouler à 130 km/h sur certaines autoroutes clive les entités. Malgré cela, le projet leur sera officiellement envoyé pour avis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Ce vendredi, François Bellot (MR), le ministre fédéral de la mobilité, propose de porter la limitation de vitesse sur certains tronçons d’autoroute à 130 km/h dans le nouveau Code de la route prévu pour le premier quadrimestre 2018.

« Ce sera aux gestionnaires de voiries, c’est-à-dire aux Régions, de déterminer où mettre les nouveaux panneaux », avance Melisa Blot, porte-parole du ministre fédéral. Une manière de déléguer la mise en œuvre du projet qui n’a pas vraiment plu aux ministres concernés.

En effet, si le ministre fédéral dit avoir déjà négocié avec les Régions en amont lors de réunions informelles, aucun des porte-paroles des ministres wallons et flamands n’a pas confirmé l’existence d’un accord officieux. Alors que le cabinet Bellot pensait qu’il n’y aurait « pas de mauvaises surprises a priori », les réactions sont négatives.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 2 février 2018, 11:54

    Plus vite = plus de morts? " (... ) la vitesse surgit toujours comme un hochet dans le discours des responsables de la Sécurité routière qui continuent de faire des amalgames. En d'autres termes, de ne pas retenir la vitesse comme cause principale des accidents quand elle est combinée à la prise de stupéfiants, la consommation d'alcool, l'inexpérience du conducteur. " On oublie au passage la mauvaise qualité des infrastructures routières et d'autres causes, mais le diagnostic est enfin correct! Ce n'est pas la "vitesse" qui tue, c'est le comportement sous-jacent qui amène à une vitesse inadaptée au lieu ou aux circonstances.

  • Posté par Mey Morton, samedi 23 décembre 2017, 20:52

    C'est plutot le fait de laisser les camions depasser entre 7 et 19h qui devrait faire débat : queĺle mesure insensée !!! C'est une politique favorisant le rail et le multi modal qu'il nous faut et donc moins de camions sur la route !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs