Accueil Opinions

Glucksmann: « Tout dépend désormais de l’Allemagne »

Le philosophe revient sur son engagement lors de la tragédie des boat-people videtnamiens pour nous éclairer sur la crise migratoire actuelle.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 4 min

Et si l’assourdissant silence des hommes politiques dans la crise des migrants était une conséquence de l’inexorable effacement des intellectuels ? En 1979, devant la tragédie des boat people vietnamiens (un drame qui rappelle irrépressiblement celui que nous vivons : des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants fuyant le communisme en mer de Chine, livrés aux intempéries, aux pirates et aux requins…), politiques et intellectuels français avaient réussi à surmonter leurs désaccords. Image symbolique de cette paix des braves : les frères ennemis de la guerre froide, Jean-Paul Sartre et Raymond Aron, à l’Elysée, le 20 juin 1979, pour alerter le président Valéry Giscard d’Estaing et exiger que la France délivre des visas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs