Accueil Monde

Mathilde à Harar, où le ramassage des déchets est assuré par… les hyènes !

Pause culturelle pour la reine et l’Unicef, en Ethiopie.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

C’est une ville fortifiée aux 380 ruelles, qui date du 7e siècle – enfin, entre le 7e et le 11e siècle, la date n’est pas certaine… Elle est reconnue au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce fut un sultanat jusqu’à la fin du XIXe siècle et un important centre commercial jusque dans les années 1920.

Mais Harar, à 700 km à l’est de la capitale éthiopienne, est aussi considérée dans le pays comme une ville de paix : communautés musulmane (70% dans la ville, 90% dans les campagnes) et chrétienne (30%, essentiellement orthodoxe mais aussi catholique) y vivent en harmonie. « Chaque religion respecte l’autre », assure-t-on. Entre 80 mosquées et une dizaine d’églises.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs