Accueil Belgique Politique

Pas de pacte énergétique avant 2019?

Bart De Wever veut faire de la sortie du nucléaire un enjeu pour les prochaines élections. CD&V et VLD veulent s’en tenir à l’accord gouvernemental. Au MR, seul le ministre wallon Jean-Luc Crucke réagit et affirme vouloir garder le cap pour 2025.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

J e ne laisserai personne torpiller le pacte énergétique ». On se souvient de cette déclaration du premier ministre Charles Michel en séance plénière de la Chambre, en réaction aux critiques émises par des parlementaires de la N-VA. Ce document réitérait la volonté du gouvernement de sortir du nucléaire en 2025. « Torpiller », c’est pourtant exactement ce que vient de faire Bart De Wever, le président de la N-VA, dans une interview accordée dimanche au site d’information Newsmonkey. Pour la première fois, il a déclaré que le débat sur la sortie du nucléaire « ne sera probablement tranché que lors des négociations pour la formation d’un futur gouvernement » qui suivront les élections législatives de 2019.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par stals jean, mardi 26 décembre 2017, 18:43

    Putain de faux-cul...c'est juste pour rafler en Wallonie les voix aux écolos et à la rigueur aux socialos que les libéraux wallons disent "non au nucléaire pour 2025"...Mais pas de panique, la France avec ses 50 et quelques réacteurs nucléaires en activité, plus celui ou ceux en construction se fera un plaisir de fournir aux cocus de belges, toutes l'électricité dont elle aura besoin d'autant plus que l'électricité belge c'est Engie -Electrabel et que Engie c'est EDF Suez rebaptisé...ce sont eux les détenteurs du nucléaire français et deuxième plus gros producteur au Monde d'électricité venant des centrales nucléaires. Qui va rigoler? Les gestionnaires de réseaux qui vont se faire des couilles en or massif et même en diamants pur comme à Anvers......Avec les mandataires cumulards comme cochons, ces élus du peuple, plein de mandats dans les intercommunales vont aussi toucher le pactole...j'enrage d'écrire qu' en ce qui concerne le nucléaire belge, De Wever à raison, la fermeture des centrales nucléaires belges est un non sens, que les citoyens wallons cocufiés jusqu'à la moelle vont payer un max...C'est terrible à dire mais c'est vrai, en Belgique on n'est absolument pas en mesure de se passer de Tihange et de Doel en 2025. peut-être même pas en 2050 au train ou vont les choses. Pendant ce temps la les chinois ont rien moins que 25 oui, 25 réacteurs nucléaires en chantier. Les russes en 9, alors qu'ils sont champion du monde comme producteur de gaz... Et même les japonnais renient leurs paroles et reviennent au nucléaire... qu'est-ce qu'attend Le Soir pour informer ses lecteurs avec un dossier en béton à propos de l'électricité "nucléaire produite dans le monde par les quelques 400 réacteurs en activité. Un dossier aussi à propos des centaines de tonnes de déchets comme le plutonium mondialement produit et dont la "demi vie" de radioactivité à très haut RISQUE POUR LE VIVANT est de 100.000 ans... Stocké en Russie ou en France... C'est pas les "quelques kilos" de plutonium produits en plus par la Belgique pendant quelques années encore qui va précipiter l'apocalypse de beaucoup...

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 26 décembre 2017, 16:51

    Il faut naïf pour s' imaginer que dans 8 ans nous aurons remplacé les 7 réacteurs nucléaires soit +- 6000 MW ( 55% de nos moyens de production en 2017) par des nouveaux équipements qui produiront de l' énergie "VERTE". 8 ans c'est DEMAIN, il faut encore prendre les décisions politiques, les sites où seront implantés ces nouveaux équipements, les autorisations diverses, les études , la fabrications des équipements, les montages, les mises en service ......ARRETONS DE REVER! à la fin la NVA aura raison, c'est triste mais c'est comme cela.

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs