Accueil Monde Europe

Présidentielle en Russie: ce sera Poutine… ou l’abstention

Après avoir écarté son principal rival aux présidentielles, Poutine prend ses distances par rapport à une campagne dénuée d’intérêt. Mais son véritable adversaire risque de s’appeler « abstention ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Depuis Moscou

Débarrassé de rivaux sérieux pour sa réélection le 18 mars prochain, Vladimir Poutine affiche déjà son désintérêt pour un scrutin gagné d’avance. Il n’a pas honoré de sa présence mardi la cérémonie de sa propre investiture, lors de laquelle 648 membres du « groupe d’initiative », spécialement crée à cette fin, l’ont désigné à l’unanimité. Vladimir Poutine se fera réélire dès le premier tour pour un 4ème mandat comme « candidat indépendant » à la présidentielle russe. Suivant une tactique consistant à se montrer en chef d’État occupé pour creuser encore l’écart abyssal qui se sépare des autres candidats.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bachelart Bernard, mercredi 27 décembre 2017, 22:29

    Comment peut-on écrire un article aussi orienté ?

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs