Deschacht après Anderlecht – La Gantoise: «J’espère qu’on verra un meilleur Sporting après la trêve»

@News
@News

Les supporters massés dans le stade Constant Vanden Stock ne garderont pas un souvenir impérissable de ce match entre Anderlecht et La Gantoise (1-0). Le premier acte était très pauvre en occasions. « Nous étions un peu meilleurs que les Gantois. Nous avons essayé de mettre notre jeu en place. Mais il y a eu pas mal de fautes techniques à cause de la mauvaise qualité du terrain », concédait Uros Spajic à la pause au micro de nos confrères de Proximus TV et de Voo Foot. Une chose est sûre, le principal danger de cette première période, c’était une frappe lointaine de Deschacht repoussée par le gardien de but gantois. C’est dire comme c’était insuffisant ! Et l’état du terrain ne pouvait pas tout expliquer !

Le début de deuxième période était du même accabit. À l’exception d’un élément : la plus belle opportunité, c’était pour Sylla qui profitait d’un mauvais alignement défensif du Sporting mais, surtout, qui se heurtait à Sels. Et ce, même si Hanni voyait ensuite sa tentative annihilée par l’intervention intelligente de Kalinic. Ce match s’est finalement décanté dans le dernier quart d’heure : le coup franc de Trebel permettait à Dendoncker d’alerter Kalinic. Mais ce dernier repoussait la balle… dans les pieds de Hanni qui faisait 1-0 !

« C’est un succès très, très, très important », commentait Olivier Deschacht à la télévision. « Durant ce match, nous avons eu de bonnes et de moins bonnes périodes. Ce qui est logique vu l’état du terrain. Mais nous sommes trop calmes après une victoire. Nous devons montrer plus d’émotions. Qu’à cela ne tienne, je suis conscient que tout n’est pas parfait. J’espère d’ailleurs qu’on verra un meilleur Sporting après la trêve. En tout cas, Hein Vanhaezebrouck nous demande beaucoup de choses. C’est un perfectionniste. Il réclame un football total ».

Comme face à Eupen, Francis Amuzu a de nouveau montré de belles choses. « Il s’est montré très présent », concédait Uros Spajic à la fin de cette rencontre. « Et puis, les supporters l’ont applaudi au moment où il est sorti. C’est génial pour lui ». « S’imposer face à Eupen, ce n’était pas suffisant. Nous nous devions d’enchaîner ce mardi soir. Mission accomplie », concluait Adrien Trebel.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous