Accueil Société Régions Brabant wallon

Permis de conduire: c’est le rush final vers l’examen théorique

A partir du 1er janvier 2018, l’accès au permis de conduire voiture changera en Wallonie. Une faute grave coûtera 5 points à l’examen théorique.

Temps de lecture: 2 min

A partir du 1er janvier 2018, l’accès au permis de conduire voiture (B) changera en Wallonie. Le principe de la faute grave est de retour. Deux erreurs, et ce sera l’échec d’office à l’examen théorique. Actuellement, il faut obtenir au minimum 41 sur 50, peu importe le nombre de fautes graves qui entraîneront la perte de 5 points. Cela veut dire que le candidat échouera s’il se trompe deux fois pour ces catégories d’infractions.

Mardi après-midi, aux alentours de 14 heures, il était encore une grosse centaine à espérer pouvoir passer cet examen au Centre de permis de conduire d’Ottignies Louvain-la-Neuve. Les plus chanceux étaient ceux qui s’étaient levés très tôt. « Le matin au centre de LLN, nous en étions à 172 examens théoriques », précise Virginia Li Puma, la responsable Communication d’AutoSécurité. « Le temps d’attente est actuellement de 3 heures. Nous faisons le maximum pour inscrire un maximum de candidats mais il est possible, en raison de l’afflux et afin de garantir une qualité de service pour tous, que nous clôturions les inscriptions plus tôt aujourd’hui ».

De fait, une employée est sortie du bâtiment pour prévenir les personnes qui attendaient dehors. « La semaine dernière, nous étions aux alentours de 220-250 examens par jour. Hors période de rush, c’est plutôt de l’ordre d’une centaine par jour ».

Mardi, ils étaient certainement plus de trois cents à tenter leur chance, après avoir payé les 15 euros d’inscription. « Moi, je viens de Schaerbeek », explique une jeune candidate. « Moi, j’attends mon fils qui repasse pour la deuxième fois en deux semaines », raconte ce père nivellois.

Les auto-écoles confirment

Les auto-écoles sont, elles aussi, débordées. « Les élèves ont très peur et se précipitent sur le théorique », confirme Sarah de l’Auto-École Contact Plus. David Barattucci qui possède trois sociétés dans le Brabant wallon (Tubize, Braine-l’Alleud et Nivelles) ne dit pas le contraire. « Nous avons deux fois plus d’élèves pour le cours théorique que d’habitude ».

 

À lire aussi Trois Régions, trois permis de conduire?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo