Accueil Société

Ce qui change au 1er janvier 2018 dans la vie quotidienne des Belges

Un prix unique pour les livres, des contrôles d’identité à la porte d’embarquement dans les aéroports...

Temps de lecture: 3 min

Les compagnies aériennes contrôlent l’identité des passagers à la porte d’embarquement

Les compagnies aériennes actives dans les aéroports belges doivent à partir du 1er janvier effectuer un «check de conformité». Cela signifie que l’identité des passagers sera désormais contrôlée lors du passage à la porte d’embarquement. Les documents d’identité seront comparés à la carte d’embarquement. Ce contrôle sera affectué à la porte d’embarquement pour chaque vol de et vers la Belgique.»

Ce nouveau dispositif s’inscrit dans le contexte des mesures PNR (Passenger Name Record), qui prévoit que les compagnies aériennes envoient les données des passagers au centre de crise 48 heures avant le vol et une deuxième fois à l’issue de celui-ci. Dès le 1er janvier, Brussels Airlines transmettra ces données. Pour les autres compagnies, la mesure sera mise en œuvre plus tard.

Un prix unique du livre en Fédération Wallonie-Bruxelles

Le prix unique pour les livres entre en vigueur le 1er janvier en Belgique francophone. Le décret voté en octobre dernier par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’applique aux livres de langue française, qu’ils soient sur support papier ou numérique, à l’exclusion des magazines, des journaux ou encore des ouvrages d’occasion. La nouvelle législation impose à tout éditeur ou importateur de fixer un «prix public» pour tous ses livres vendus en Wallonie et à Bruxelles. Durant les 24 premiers mois de commercialisation, le prix ne pourra varier que de 5% maximum. Une fois passé ces délais, le prix du livre sera libre.

Par ailleurs, la «tabelle», ce mécanisme anachronique qui fait que les livres français sont vendus chez nous 10 à 15% plus cher que dans l’Hexagone, sera progressivement supprimée pour disparaître totalement en 2021. Enfin, sur internet, un vendeur en ligne ne pourra plus cumuler remise de 5% et gratuité de livraison.

L’application du décret à Bruxelles doit encore faire l’objet d’un accord avec le fédéral.

BRUXELLES

Les chats domestiques devront être stérilisés en région bruxelloise

Dès le 1er janvier 2018, les propriétaires de chats habitant en région bruxelloise devront faire stériliser leur animal, avant qu’il ait atteint l’âge de 6 mois. En Wallonie, ce sera pour le 1er janvier 2019. Sauf pour les chats qui sont déjà nés, pour lesquels la mesure est d’application depuis le 1er novembre.

La stérilisation obligatoire se fera parallèlement à l’identification et l’enregistrement des félins, également obligatoires, le tout étant centralisé dans une base de données. Les vétérinaires s’occupant de ces opérations seront tenus de fournir une attestation aux propriétaires. La seule exception concernera les éleveurs enregistrés, et seulement tant que les chats concernés sont destinés à l’élevage.

La vente de sacs verts non-biodégradables interdite en région bruxelloise

A partir du 1er janvier 2018, la vente de sacs verts non-biodégradables pour les déchets de jardin sera interdite en région bruxelloise, annonce Bruxelles-Propreté. A la place, des sacs verts biodégradables et compostables seront vendus dans les Recyparcs régionaux, avant d’être disponibles en magasins.

Ces nouveaux sacs auront la même contenance que les sacs verts en plastique actuels, à savoir 60 litres. Ils seront vendus au prix de 3 euros le rouleau de 15 sacs, en deux modèles: avec ou sans lien coulissant de fermeture. Bruxelles-Propreté continuera à collecter normalement les sacs verts qui ne sont pas bio-dégradables mais invite les Bruxellois à se procurer les nouveaux le plus rapidement possible.

WALLONIE

Mise en place d’une labellisation des agences de voyage wallonnes

À partir du 1er janvier, un nouveau label baptisé Certified Travel Agent (Certa) à destination des agences de voyage en Wallonie entre en vigueur. Ce mécanisme de labellisation a pour objectif d’assurer la confiance tant des consommateurs que des partenaires commerciaux. Un organisme a été spécifiquement créé pour délivrer le label et organiser des formations continues.

L’initiative bénéficie d’une subvention de 60.000 euros pour sa première année.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko