Accueil Économie Finances

Les monnaies virtuelles, nouveau terrain de jeu des fraudeurs

En Belgique, plus d’une plainte par jour liée aux crypto-monnaies est désormais enregistrée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Gilles a 38 ans, il est Français, diplômé d’HEC, une école de commerce réputée. « Familiarisé aux marchés et au système financier tout entier, donc », nous assure-t-il. Les crypto-monnaies, il s’y intéresse depuis quelques années déjà, à l’image de pas mal de ses pairs. Comme de plus en plus d’autres citoyens pourtant, Gilles a abandonné dans cette nouvelle « passion » une bonne partie de ses économies. Victime d’une fraude, on ne peut plus classique, qui a trouvé un second souffle dans l’essor des monnaies virtuelles : une chaîne de Ponzi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 29 décembre 2017, 6:07

    En ,rien, je ne serais surpris , par maints "fraudeurs" et "pseudo investisseurs" se "cassant la pipe"

  • Posté par Vergez Jean, jeudi 28 décembre 2017, 13:00

    Philippe Des couillons il y en aura de plus en plus Pour cela il suffit pour les attirer de proposer des gains plus faramineux encore Je félicite les arnaqueurs...................

  • Posté par Marchand Pierre, jeudi 28 décembre 2017, 9:17

    C'est "Litecoin" et pas "Lifecoin".

  • Posté par Arnould Philippe, jeudi 28 décembre 2017, 9:08

    J'aime bien cette façon qu'ont les médias à dire que le bitcoin est une monnaie d'escrocs. Mais des arnaqueurs, il y en a partout. Il existe un dicton latin pour le commerce : caveat emptor. Maintenant, libre à vous de répondre aux mails d'héritiers qui demandent une aide en euros contre la promesse d'une partie de leur héritage.

  • Posté par Arnould Philippe, jeudi 28 décembre 2017, 9:13

    Sinon, je souligne que ce témoignage a été publié avant hier à lalibre hier, soi disant anonymement et en article payant (c-a-d exclusif). Que dire de l'honnêteté ?

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs