Accueil Belgique Politique

Olivier Chastel sur les propos de Francken: «J’ai dit à Bart De Wever que c’était inadmissible»

Olivier Chastel réagit à la tempête de l’expulsion des Soudanais. « Theo Francken communique différemment de l’action qu’il mène réellement. »

Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Mis en cause par certains libéraux pour n’avoir pas suffisamment pris la parole publiquement pour soutenir le Premier ministre dans la tempête « Francken », le président du MR, Olivier Chastel réagit. Pour signifier clairement que, « sur le fond, évidemment que j’apporte mon soutien à Charles Michel, avec qui je suis en contact permanent, car certains éléments s’accumulent au dossier. Il n’y a rien qui nous sépare dans l’analyse. Bien sûr qu’on peut reprocher une communication tapageuse au secrétaire d’Etat à la Migration, mais il applique la politique gouvernementale. Pour les 9 Soudanais rapatriés, 4 rentrés volontairement et 5 sous escorte, une enquête indépendante a été commandée au CGRA. On ne peut qu’attendre les résultats pour savoir s’il y a un problème à ces rapatriements ».

Mais pourquoi n’avoir pas réagi publiquement quand on a appris que Theo Francken n’avait pas dit la vérité concernant les vols de rapatriement prévus en janvier ?

Cela n’a rien changé à l’attitude du Premier ministre et ne l’a donc pas induit en erreur, puisqu’en aucun cas il n’y aura de rapatriement tant que l’enquête ne sera pas terminée. Mais évidemment que j’ai trouvé choquant que Theo Francken dise que les propos du Premier ministre étaient ‘absurdes’. Et j’ai eu un contact avec mon homologue de la N-VA à la Chambre à ce sujet : j’ai dit à Bart De Wever combien c’était inadmissible.

Et il l’a admis ?

Oui. Et Theo Francken s’est excusé.

Mais vous auriez aussi le dire publiquement ?

Je l’ai fait savoir à mon homologue.

Vous sentez que le ras-le-bol à l’égard de Francken monte au sein du MR, comme le dit d’ailleurs Gérard Deprez  ?

Objectivement, si tous ceux qui vous parlent pouvaient me téléphoner, ce serait bien pour qu’on puisse en discuter ! Bien sûr que d’aucuns pensent qu’on ne s’adresse pas à un Premier ministre comme ça. Mais je le ressens dans la communication de Theo Francken, pas sur le fond des dossiers : il applique la ligne voulue par le gouvernement. Le seul propos de Gérard Deprez avec lequel je suis d’accord, c’est que Theo Francken communique différemment de l’action qu’il mène réellement, sur la base de l’analyse de son administration.

Pour le reste, vous ne partagez pas l’analyse de Gérard Deprez, le fait qu’on a atteint les limites de l’acceptable et qu’on ne peut rapatrier des Soudanais dans leur pays ?

L’analyse des spécialistes du Soudan, y compris dans la note du CGRA que vous avez dévoilée, est qu’il y a trois provinces soudanaises sur les 14 ou 15 qui posent problème, donc pas tout le Soudan. La preuve : 50 % des demandes d’asile sont acceptées, en fonction de ces critères (province d’origine, arabes ou non-arabes…). Il faut conserver cette analyse au cas par cas. Et l’enquête apportera des réponses.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

53 Commentaires

  • Posté par Serge Gabriel, vendredi 29 décembre 2017, 9:34

    Au lendemain des accords de Munich, en 1938, qui faisaient droit aux « légitimes » revendications de « Monsieur Hitler » sur les Sudètes, une partie du territoire tchécoslovaque peuplée majoritairement de germanophones, Winston Churchill lançait au Premier ministre Neville Chamberlain : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre ». Presque 80 ans après, cette formule célèbre pourrait parfaitement s’appliquer à l’incroyable silence des élus MR

  • Posté par Philippe Bernard, jeudi 28 décembre 2017, 19:51

    Bart ! Oui olivier ? Excusez-moi de vous déranger mon maître, mais... Bart: mais quoi encore ? Olivier : Oh pardon pardon pardon !

  • Posté par Renson Yvon, jeudi 28 décembre 2017, 18:44

    Comme par hasard certains oublient parmi les scandales celui du Kazakhgate... A côté les autres scandales évoqués ne sont que roupie de sansonnet...

  • Posté par edouard Poppe, jeudi 28 décembre 2017, 16:10

    Bravo Monsieur Chastel. Sans les dérives laxistes de la gauche, il n'y aurait pas d'affaire Francken. Même si je suis pas d'accord avec toutes ses idées, ni toutes ses attitudes il fait du bon boulot. Je préfère nettement un Theo Francken, a tous les parvenus du style Mayeur Perreita, Mathot (immunité parlementaire) ,Moreau et toute la clique qui ont verrouillé tous les postes clés pour mieux piller les caisses et se remplir les poches

  • Posté par Rebts Jean-Louis, vendredi 29 décembre 2017, 13:40

    Collabo...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une