Des abris en carton «origamis» distribués aux SDF bruxellois

© Belga / NICOLAS MAETERLINCK.
© Belga / NICOLAS MAETERLINCK.

Une vingtaine d’abris en carton conçus sur le principe des origamis vont être distribués dans les prochains jours aux sans domicile fixe de Bruxelles. Repliables comme un accordéon et transportables comme un sac à dos, ces abris présentent notamment l’avantage d’être tolérés par la police, contrairement aux tentes, a expliqué vendredi lors d’une conférence de presse à la gare du Nord Xavier Van der Stappen, président de l’ASBL Cultures et Communications.

«  À Bruxelles, 2.600 personnes vivent dans la rue, sans compter les réfugiés. Au 21e siècle et dans un pays parmi les plus confortables du monde, c’est dur à accepter », souligne Xavier Van der Stappen.

Une seconde distribution

Les abris qu’il a conçus sont légers, repliables et offrent une bonne protection contre le froid, assure-t-il. Assemblés dans un atelier de la prison de Lantin et réalisés à partir de carton recyclé, ils sont en outre peu coûteux à produire.

Des abris en carton «origamis» distribués aux SDF bruxellois

Après avoir testé un prototype auprès de sans-abri, une vingtaine d’« orig-amis » ont été fabriqués sur fonds propres. La distribution de ceux-ci a commencé vendredi. La phase de test a permis d’affiner l’abri, notamment de réduire sa taille et de le munir d’un second accès. Une deuxième salve de production débutera prochainement.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © PhotoNews

    Grand Baromètre: les verts, première famille politique du pays

  2. Les parents de la petite Mawda ont été régularisé pour un an et pourront suivre l’enquête sur le décès de leur fille. Un jugement a également contraint le CPAS de Woluwe-Saint-Lambert à prendre en charge la famille.

    Affaire Mawda: la famille de la fillette régularisée

  3. La N-VA peut souffler
: avoir débranché la prise du gouvernement fédéral n’a visiblement pas traumatisé son électorat. © Belga.

    Grand Baromètre: en Flandre, la N-VA ne paie pas la chute du gouvernement

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 15: quand j’ai dévalisé un supermarché... alternatif

    Par Louise Tessier

    Aujourd’hui, j’ai (presque) fait une seconde entorse au règlement : je me suis rendue dans un supermarché. Mais pas n’importe lequel. Un supermarché collaboratif, qui favorise «  les produits issus d’une démarche respectueuse de l’humain et de l’environnement  ». Tout un programme !

    À la Bees-Coop de Bruxelles, on trouve de tout comme dans un supermarché traditionnel, mais en version plus ou moins bio, local, zéro déchet, équitable. « Plus ou moins » parce qu’il y a un peu de tout ça, mais que chaque produit ne répond pas à l’ensemble de ces critères. Et ce qui fait surtout l’originalité de l’endroit, c’est que c’est collaboratif : pour pouvoir faire ses courses à la Bees-Coop, il faut devenir collaborateur. Chaque membre doit investir 25 euros dans la coopérative (qui ne poursuit pas de but lucratif), puis s’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite