Accueil La Une

Bernard Yslaire, créateur de beauté

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Ce romantique a croqué des cartoons à la Sempé dans le journal Le Soir, avant de se signer ses premières aventures dans le journal Spirou, à la fin des années 1970, avec Coursensac et Baladin. Il bouscule le ton de l’hebdomadaire à travers les gags du Gang Mazda ou la série des amours adolescentes de Bidouille et Violette. Son nom figure ensuite parmi ceux des révolutionnaires du Trombone illustré, le supplément pirate de la nouvelle bande dessinée franco-belge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs