Accueil Belgique Politique

Magnette, une longue marche à pas comptés vers la présidence du PS

Certains pressent le Carolo de reprendre un jour la présidence du PS. Lui semble se faire prier, prenant parfois son monde à rebrousse-poil, sur le décumul ou les alliances. Mais qu’a-t-il derrière la tête ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

La réponse était attendue. Comme une réplique au théâtre. Mais rien n’est venu des coulisses. Ni côté cour, ni côté jardin. Jean-Pascal Labille a pourtant invité Paul Magnette à dévoiler ses intentions présidentielles dans Le Soir. Le Carolo, lui, n’a pas bronché. Au point de pousser certains à s’interroger. « Si Paul Magnette avait laissé le moindre centimètre d’ouverture, ça aurait pu changer avant 2019… », confiait un cadre socialiste un brin désabusé à L’Avenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Geurts Robert, samedi 30 décembre 2017, 20:11

    Excellente analyse de Pascal Lorent, toute en nuance; critique intelligente et profonde, et malgré tout non dépourvue d'humour. Ce genre d'article force le lecteur à réfléchir dans le calme et l'amène à mieux comprendre les complexités de la vie politique belge qui n'est pas pire que ce qui se vit en France, en Espagne ou aux USA. La presse en général, Le Soir en particulier, sont pour cela, irremplaçables. Petit ajout personnel à l’analyse de P.Lorent : c'est E. Di Rupo qui a sorti P. Magnette de l'anonymat pour mettre de l'ordre à Charleroi, embourbée à cette époque dans "les affaires". Succès sur toute la ligne. Le Fils ne tuera pas le Père. J'ai la conviction que l'un et l'autre s'entendront, en temps opportun, sur une passation de pouvoir en bonne intelligence, sans pugilat inutile, ridicule et assassin.

  • Posté par Dopchie Henri, samedi 30 décembre 2017, 13:36

    Ah, si l'Etat pouvait dépenser moins qu'il ne récolte! Plusieurs partis le souhaitent. Le PS a toujours fait l'inverse

  • Posté par Van Steen Willy, samedi 30 décembre 2017, 11:33

    J'apprécie Paul Magnette. Il et intelligent, il défend bien ses thèses, il a de la répartie...Le hic, c'est qu'il est PS, et ça, avec la longue saga des "affaires" (et Moreau est encore et toujours en piste), ça déglingue tout!!

  • Posté par Serge Vandeput, samedi 30 décembre 2017, 12:14

    La meilleure chose que peut arriver à la Belgique fr, c'est la disparition du PS. Apres cette date il faudra encore plusieurs générations pour enlever tous les cadavres dans les placards pour faire à nouveau fonctionner les institutions normalement.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs