Accueil Monde Asie-Pacifique

La Chine, pétrolier clandestin de la Corée du Nord

Alors que l’inimitié de Xi Jinping avec le dictateur Kim Jong Un est notoire, la Chine livre du pétrole en catimini à la Corée du Nord. Analyse de notre correspondant en Chine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Pékin

Le 29 décembre, la Chine a eu l’honneur douteux d’être accusée par Donald Trump, dans un de ses fameux petits tweets, de fournir du pétrole à la Corée du Nord en infraction aux sanctions des nations unies, qu’elle avait pourtant votées, suite aux divers tests nucléaires de ce pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bachelart Bernard, lundi 1 janvier 2018, 9:12

    Le fait qu'un pétrolier taïwanais transgresse l'embargo vis-à-vis de la Corée du Nord révèle des divisions au sein de l'appareil politique chinois. Pas mal trouvé comme scénario! Dire que je pensais que Le Soir employait des journalistes et non pas des romanciers.

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs