Accueil Monde Europe

Catalogne: Madrid évalue à un milliard d’euros le coût de la crise

Selon le ministre espagnol de l’Economie, ce coût serait lié à l’énorme incertitude générée par le gouvernement régional de Carles Puigdemont.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre espagnol de l’Economie, Luis de Guindos, a évalué lundi dans un entretien accordé à la radio Cadena Ser, à « un milliard » d’euros le coût économique de « la crise de l’indépendantisme » en Catalogne, du fait du ralentissement de la croissance dans la région.

« La Catalogne avait une croissance au-dessus de celle de l’Espagne, c’est un des moteurs fondamentaux de la reprise espagnole, cependant au quatrième trimestre, c’est devenu un fardeau », a-t-il soutenu.

Le ministre a attribué ce ralentissement de la croissance dans la région qui fournit 19 % du PIB espagnol à « l’énorme incertitude, inquiétude et perte de confiance générées par les décisions du précédent gouvernement » régional de l’indépendantiste Carles Puigdemont.

M. de Guindos a souhaité que le nouveau gouvernement catalan « soit conscient des coûts que génère cette politique » indépendantiste et « abandonne la voie unilatérale » à laquelle s’opposent, a-t-il insisté, « toute l’Europe et la communauté internationale ».

Il a assuré que 2018 allait être « une bonne année » pour son pays. Pour 2018, la banque centrale table sur 2,4 % de hausse du PIB. Cette prévision avait été légèrement abaissée mi-décembre par rapport aux 2,5 % espérés auparavant, en raison de « l’augmentation de l’incertitude associée à la situation en Catalogne », avait alors expliqué la Banque d’Espagne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Miguel Roch, lundi 1 janvier 2018, 16:50

    Vivement que Tabarnia s'indépendentise de la Catalogne. La Catalogne rurale nous vole (à Tabarnia)! Ces ruraux vivent des subsides européens et de la redistribution des richesses (produites en Tabarnia, à Tarragona et Barcelona). Et en plus de prendre notre argent ils volent notre démocratie. Trouvez-vous normal qu'il faille 65.000 votes pour un député à Barcelone et seulement 29.000 à Lleida???

  • Posté par Bachelart Bernard, lundi 1 janvier 2018, 11:59

    Si Mariano Rajoy n'avait pas détricoté en 2010 l'accord qui avait apaisé la situation, on en serait pas là !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Royaume-Uni: l’«assassinat» de Diana, une saga qui n’en finit pas…

A la veille du 25e anniversaire de la mort de la princesse Diana, la diffusion prochaine d’un documentaire présentant de « nouveaux éléments » sur les circonstances de son décès pourrait relancer la polémique sur un « complot » ourdi par la famille royale d’Angleterre. Un coup dur pour ses deux fils.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une