Accueil Opinions

Camille Pisani préface 2018: «La biodiversité, c’est notre capital de survie pour le futur»

Notre instinct nous pousse au désastre, estime Camille Pisani, directrice générale de l’Institut des sciences naturelles. Qui regrette que la biodiversité soit encore vue comme un luxe récréatif. Il est urgent de nous adapter et de supprimer la surconsommation, dit-elle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 14 min

Camille Pisani est directrice générale du vénérable Institut des sciences naturelles. Alors que l’érosion de la biodiversité s’accélère, son institution se trouve en première ligne des diagnostics et de la sensibilisation...

Ingénieur et docteur en sciences, Camille Pisani est directrice de l’Institut des sciences naturelles depuis plus de 12 ans. C’est en 2005 que la Française qui a participé à la création de la Cité des sciences et de l’industrie à Paris en 1980 débarque à Bruxelles. Elle a donné un coup de fouet à l’Institut, notamment avec la rénovation de la galerie des dinosaures, celle de l’évolution et de la galerie de l’Homme.

Que disent les dernières études à propos de la crise de la biodiversité ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par stals jean, mardi 2 janvier 2018, 0:00

    "Nous avons la chance de vivre dans des sociétés démocratiques dans lesquelles c’est le citoyen qui décide". je suis désolé mais je ne peux pas laisser passer ça. 1- Nous ne sommes absolument pas, même les pays occidentaux les plus avancés, en démocratie, démocratie prise au sens littéral du terme. Bien sur dans les démocraties de chez nous, un citoyen peut décider d'acheter des pommes ou des poires quand il fait ses courses... Sinon, nous sommes globalement sous la dictature des "Marchés", ces Marchés aux mains de la Haute Finance Internationale. Nos gouvernements ne décident rien sans d'abord demander l'autorisation aux créanciers des "Dettes Publiques" càd aux Banquiers. les gouvernements sont devenus comme jamais des collabos. La Haute Finance internationale est la dictature reine du monde qui dicte ses lois à tous les gouvernements de la planète. Tout est fait au niveau mondial pour qu'une toute grande majorité des citoyens ne soient plus que des consommateurs forcenés, lobotomisés. Tout est fait pour que "L'appel des 15.000 scientifiques" soit ignoré, soit ridiculisé soit nié. Aussi, 99,99% au moins des humains se foutent, par ignorance et par bêtise, de la biodiversité comme de l'an quarante...Les quelques autres restant que peuvent-ils faire? j'en sais rien, comme chantait Renaud, "j'donne ma langue au chagrin"...

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs