Accueil Belgique

Hougoumont, siège d’une poignée de main historique

Les descendants des chefs des armées qui se sont combattues à Waterloo il y a 200 ans se sont retrouvés cet après-midi sur les lieux de la bataille.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Dans la cour de la ferme de Hougoumont, ce mercredi midi, le vent soulevait la poussière vers le soleil, comme pour enlever les ultimes traces d’une bataille, d’une boucherie plutôt qui, il y a 200 ans, a fait plus de 2.000 morts. Mais les Britanniques ont ceci de particulier qu’ils tiennent tellement au devoir du respect et de la mémoire qu’ils se sont une nouvelle fois investis, même financièrement, pour faire des lieux un endroit de pèlerinage pourrait-on presque écrire, tant le nom de Waterloo restera gravé dans leur cœur autant que sur le drapeau des Coldstream Guards qui se sont illustrés là.

Le cérémonial a été respecté à la lettre dès la fermeture de la porte nord de la ferme, un fait d’armes qui, selon Wellington, aurait permis de gagner la bataille. En tenue de cérémonie rouge et avec leur chapeau traditionnel, les Household Division Troops ont marché aux couleurs des trois régiments présents à cet endroit.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs