Accueil Opinions Cartes blanches

Lettre ouverte des frères Dardenne au chef du gouvernement et à ses ministres

Les frères Dardenne, réalisateurs, scénaristes et producteurs, prennent la plume pour s’indigner dans le dossier soudanais. Ils interpellent Charles Michel. Pour eux, Theo Francken doit démissionner.

Carte blanche - Temps de lecture: 3 min

Si votre gouvernement avait le sens de la responsabilité politique, il aurait déjà demandé, c’est-à-dire obligé, son Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration de démissionner sans entrer dans des discussions relatives à des enquêtes dont les résultats seront toujours contestables, ou à ses erreurs, fautes, manquements déontologiques, mensonges qui, certes, ne sont pas rien mais qui relèvent d’une responsabilité pénale et non pas d’une responsabilité politique. Le membre d’un gouvernement qui démissionne au nom de la responsabilité politique ne le fait pas parce qu’il reconnaît qu’il a personnellement commis ou non une erreur ou une faute mais parce qu’il juge, au vu d’une situation politique particulière, que son maintien au gouvernement décrédibilise celui-ci en même temps que sa fonction de représentant. Au cas où ce représentant n’a pas ce sens de la responsabilité politique – ce qui semble être le cas de votre Secrétaire d’Etat, Monsieur Francken – le Premier Ministre soutenu par la majorité de son gouvernement décide de le démissionner.

Pourquoi votre gouvernement ne prend-il pas cette décision ? Pourquoi dit-il attendre les résultats d’une enquête dont l’indépendance et les résultats resteront toujours contestables car menée avec la collaboration d’un Etat non démocratique ne respectant pas les droits politiques de ses citoyens et désigné par les observateurs internationaux comme pratiquant la torture ? La réponse à cette question semble trop évidente : vous, Monsieur le Premier Ministre et la majorité de votre gouvernement, donnez raison au Secrétaire d’Etat concernant le rapatriement des réfugiés soudanais ou plus précisément n’osez pas lui donner tort car la question des migrants est électoralement sensible, beaucoup trop sensible. La preuve : la cote de popularité du Secrétaire d’Etat dans l’ensemble du pays, Flandres, Bruxelles, Wallonie. De quoi faire peur à tous les membres du gouvernement, qu’ils soient francophones ou flamands.

C’est face à ce constat d’une faillite du sens de la responsabilité politique, à ce qui nous paraît être un pur calcul électoral témoignant d’un manque de courage politique de votre part que nous avons décidé d’écrire ces quelques lignes pour vous dire notre incompréhension et notre colère de citoyens. Pourquoi Monsieur le Premier Ministre, pourquoi Mesdames et Messieurs les Ministres du Gouvernement ne reconnaissez-vous pas clairement que le fait d’avoir renvoyé des demandeurs d’asile dans un Etat non démocratique pratiquant la torture est politiquement et moralement inadmissible ? Pourquoi ne reconnaissez-vous pas que vous n’avez pas mesuré l’indignité et l’injustice de cette décision prise par votre Secrétaire d’Etat qui, de plus, ne vous aurait pas correctement informés ? Pourquoi, au nom de la responsabilité politique, ne décidez-vous pas de contraindre ce Secrétaire d’Etat à la démission ? Pourquoi ne témoignez-vous pas d’un courage politique qui vous fasse passer outre la crainte d’un électorat qui pourrait vous sanctionner ? Est-il plus important pour les représentants d’un Etat démocratique de parier sur la peur et les préjugés de ses citoyens ou de parier sur leur éducation à la justice, au respect des droits humains fondamentaux ?

Le moment est grave parce qu’il concerne un principe que tout Etat de droit se doit de respecter : on ne peut rapatrier des demandeurs d’asile dans un Etat pratiquant la torture, dans un Etat où la torture pour ces rapatriés est possible. Continuer de transiger sur ce principe en s’en remettant aux résultats d’une enquête sur la torture effective ou non de ces rapatriés serait tout simplement indigne et ne témoignerait pas seulement de votre perte du sens de la responsabilité politique mais aussi de votre perte du sens de l’honneur, le vôtre et le nôtre, celui de vos citoyens et citoyennes épris de justice pour lesquels la torture reste le pire déshonneur de l’humanité.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par VERSFIO Maréchal, vendredi 5 janvier 2018, 14:31

    LES Fres . DARDENNES : ARTISTES ss. nul doute mais qu'ils en restent là ! ~~~~ /// ...... On attend impatiemment l' avis de SANDRA KIM ; _____________________________________________________________ La Dictature des " Biens-Pensants " des " Bisounours " du monde cinématographique , les utopistes de la Multiculturalité s’en prennent aux “ déplorables “ Les navets de ces deux frères moralisateurs et bien pensants . ( Wallons ) financés par de l’argent Public Wallon ( donc le nôtre à tous ) veulent donc interférer dans la Politique migratoire du Pays . Ces deux bien pensants “ et prétentieux de l’ aristocratie Européenne Mondialiste . Il faut dire que les Wallons en matière de ficelles à dénoncer ont une expérience sans pareille pour mettre à jour des casseroles de partis au pouvoir dans leur propre Région qui est un modèle du genre . C’est dire là toute l’arrogance insolente du microcosme BoBo qui règne actuellement dans le monde artistique et médiatique subventionné de la partie Sud de notre pays ( Communauté Wallonie / Bruxelles ) . Quelle impertinence , quelle prétention de vouloir ainsi au prétexte de l’ ART et de la monopolisation des médias de vouloir ainsi imposer aux masses citoyennes leurs idées toutes faites . Ils risquent bien cependant de s’en brûler les doigts car la leçon infligée par Donald TRUMP et + récemment encore par Sebastian Kurz, le plus jeune dirigeant du monde( 31 ans ) en Autriche ne semble pas encore avoir frappé nos propres Vedettes Locales, ces protagonistes de l’élite médiatico/artistique qui remettent çà une nouvelle fois mais personne n’est dupe . Ces Artistes activistes militants fiancés par de l' argent Public et qui s’ enrichissent au nom de leur cause “ POGNON / BUSINESS “ qui nous diraient encore bien en sus comment se serrer la ceinture pour permettre à d’ autres venus d’ ailleurs ( Suède// Norvège ) de bafouer tous nos acquis sociaux pour lesquels ns. av. tant cotisé afin que ces derniers qui n’ont jamais mis UN franc ni UN € puissent vider nos caisses impunément . ++++++ ~~~~~~~~~~~~~ . . . . . . . . Tenez Bon Monsieur le 1er. Ministre de la Belgique TouTe entière !

  • Posté par Van Essche Sabine-thérèse, mercredi 3 janvier 2018, 13:42

    Je voudrais juste remercier les frères d'Ardenne d'avoir poser si justement la question. La réponse du premier ministre ne me satisfait absolument pas et me conforte dans l'idée qu'aux prochaines élections il faudra trouver un moindre mal et certainement pas voter MR. Le question est posée avec pertinence par les frères d'Ardenne et la réponse via Facebook de notre premier ministre est pour moi sans fond.

  • Posté par Mey Morton, mardi 2 janvier 2018, 19:53

    Bravo les Dardenne ! Votre message a toute ma sympathie et Theo F tout mon mépris.

  • Posté par Smans , mardi 2 janvier 2018, 16:47

    En démocratie, les élections sont là pour sanctionner les travaux du gouvernement. Malgré tout le mérite de ces deux Messieurs, semer la pagaille par la publication d'une lettre ouverte au Premier ministre n'est pas la manière la plus intelligente de faire fonctionner le pays. La politesse la plus élémentaire de s'adresser à un haute autorité du pays n'est pas de l'interpeller par voie de presse. Si l'influence que vous pensez avoir devait se suffire à elle-même, c'est d'u autre dialogue qu'il vous fallait user. Et je pense qu'il y a d'autre priorités pour que la bonne gouvernance de notre pays se fasse. Constatez qu'au bas de votre porte, des personnes en marge de la société peuplent nos rues, garnissent l'entrée des super-marchés, dorment à la rue. Et là, aucune mobilisation ne se fait car c'est sociétal. Les pensions des aînés, la pauvreté de notre enseignement, l'incivilité dans nos rues. Mais tous ces points sont absents de votre réflexion. Laissez donc les hommes que nous avons élu faire leur job. De vôtre côté, faites les films qui nous aideront à nous éclairer. Bien à vous. Willy Lefèvre

  • Posté par Passtoors Hélène, mardi 2 janvier 2018, 16:32

    Merci, les frères Dardenne, vous parlez aussi pour nous, vous sauvez notre honneur de citoyens. Je crois que le Premier Ministre doit aussi recadrer l'Office des Etrangers avec leur déclaration minable sur la crédibilité des témoignages. Et ce sont eux qui vont enquêter? On sait d'avance ce que cela donnera.

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs