Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

La police proteste contre la nouvelle réforme namuroise

Temps de lecture: 2 min

Une dizaine de policiers d’intervention de la zone de Namur ne se sont pas présentés vendredi à leur poste en se mettant en arrêt-maladie pour dénoncer la réforme prévue dans leur service ce 1er janvier. Une situation « inhabituelle » et qui étonne le chef de corps, Olivier Libois, alors même que l’ensemble des syndicats ont marqué leur accord pour cette réforme visant l’optimalisation du fonctionnement de la zone quelques jours plus tôt.

Ce lundi 1er janvier, une réforme importante de la zone de police de Namur est entrée en vigueur, visant à accentuer la visibilité des policiers sur le terrain, mais également à augmenter les collaborations avec d’autres services.

Cette réforme a fait grincer des dents pendant plusieurs mois, mais a mené à un accord entre le chef de corps et les syndicats, une semaine avant Noël. Néanmoins, le personnel d’intervention de la police de Namur dénonce un manque d’effectifs et de moyens dans l’immédiat, conduisant d’ores et déjà à un épuisement du personnel.

« Vous allez voir n’importe quel médecin par rapport à leur situation, il va vous dire qu’ils sont en train de craquer et qu’il faut soit relâcher la pression ou en tout cas, régler le problème de l’effectif », a expliqué Abdelatif Aboutaher, délégué syndical CGSP au micro de RTL.

D’après le personnel, entre six et dix personnes supplémentaires sont requises pour mener à bien la nouvelle réforme. Une situation qui a étonné le chef de corps de la zone qui soupçonne le personnel absent d’avoir voulu profiter de son dernier jour de carence de l’année.

« Comme par hasard, le dernier jour ouvrable de l’année tombe un vendredi, plusieurs profitent sans doute du jour de carence qui leur restait », note le chef de corps. Il précise par ailleurs que la zone de Namur est l’une des seules à remplir à 98 % son cadre et le nombre d’effectifs n’a « jamais autant été rempli que ces dernières années, bien que comme dans toute entreprise, certains collègues manquent à l’appel, car malades, en formation ou pour d’autres raisons. »

Une assemblée générale est prévue le 11 janvier.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo