Accueil

Association pour le droit de mourir dans la dignité: «Ne pas dépendre d’un médecin peut rassurer»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Jacqueline Herremans est la présidente de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité. Avocate et membre du Comité de bioéthique, elle connaît bien ces questions de fin de vie.

La question du droit de disposer de ses jours n’est pas neuve aux Pays-Bas...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs