Golf: la signature des lieux, en loisir et en compétition

En décembre, les joueurs de l’European Senior Tour ont joué à l’ombre des superbes «
flamboyants
» qui ornent le parcours du «
Legend
» et du «
Links
». © Yahia Nazroo.
En décembre, les joueurs de l’European Senior Tour ont joué à l’ombre des superbes « flamboyants » qui ornent le parcours du « Legend » et du « Links ». © Yahia Nazroo.

Ç a m’a fait tout drôle, ce matin, quand j’ai rentré mon dernier putt. Je me suis dit : et voilà, c’était ma dernière partie de l’année !, nous confie Elie, l’œil brillant, quelques minutes avant d’embarquer à destination de sa Suisse natale. Là, je vais retrouver les sommets enneigés et troquer mon sac de golf contre doudoune et bonnet ! »

L’île Maurice n’est évidemment pas la seule destination au monde à pouvoir accueillir les fondus de la petite balle blanche en plein hiver (pour nous). Pas mal d’Européens semblent cependant avoir trouvé en plein océan Indien l’opportunité de pratiquer leur sport favori le plus tard possible dans l’année (ou le plus tôt…) au bout d’un voyage de 11 heures depuis Paris, et pour un décalage horaire de 3 heures à peine. Tout en s’offrant des paysages de rêve et des conditions climatiques qui le sont tout autant à cette période de l’année. La plupart des compagnies aériennes qui desservent l’île l’ont bien compris en invitant leurs passagers à embarquer leur sac de golf à titre gracieux.

Sur place, une dizaine de parcours d’exception s’offrent aux plus hardis. Un héritage du passé… En 1844, à l’initiative de ses colons britanniques, l’île Maurice a été le troisième pays au monde à introduire le golf, après le Royaume-Uni et l’Inde ! « Ce qui est agréable, c’est que ces parcours sont accessibles au plus grand nombre tout en offrant une beauté et une qualité de finition au-dessus de la moyenne, constate Antoine, un Français qui parcourt le monde, driver à la main. Et puis cela change enfin de l’Afrique du Nord ou de l’Espagne ! Ici, on peut vivre un vrai dépaysement tout en pratiquant son sport aux conditions imbattables proposées par la plupart des hôtels ! »

Finale du Tour européen

Le Groupe Constance s’est clairement positionné parmi ceux-ci. En commençant par installer ses parcours « The Legend » (1994) et « The Links » (2002) à quelques pas à peine du Constance Belle Mare Plage et à peine plus loin du Prince Maurice. « En 2015, nous avons lancé la rénovation par phases du Legend en soignant successivement les greens, les fairways, et enfin l’aménagement paysager de la forêt indigène dans laquelle il est installé, tout cela en privilégiant la vue et les abords de ses nombreux points d’eau, confie le directeur des golfs, Sébastien Pilot, sous le regard débonnaire d’un troupeau de biches et de cerfs qui déambulent nonchalamment parmi les golfeurs ! Ils sont là depuis toujours et font aussi l’identité de ce parcours. »

Un parcours également fréquenté depuis sept ans par des compétiteurs de haut niveau puisque le « Legend » accueille l’ultime manche de l’European Senior Tour : le MCB Tour Championship au palmarès duquel apparaissent notamment des joueurs de la trempe de Colin Montgomerie, Barry Lane ou Tom Lehman.

« Une belle découverte qui m’a permis d’associer compétition, détente sur une plage et dans un environnement de rêve, et golf sur des parcours magnifiques ! », glisse l’ancien capitaine de Ryder Cup Paul McGinley, présent cette année.

Et pourquoi pas des compétitions de plus grande envergure dans un tel environnement ? « Parce que je suis ravi des légendes du golf que nous accueillons avec cette compétition !, s’exclame Le CEO du Groupe Constance, Jean-Jacques Vallet. C’est vrai qu’avec ce que nous avons désormais mis en place, nous pourrions peut-être organiser une manche de l’European Tour ou du Challenge Tour (la D2). Mais je ne l’envisagerai pas avant d’avoir installé un troisième parcours dans le coin… »

Une prophétie qui annonce sans doute de nouvelles perspectives dans l’idylle que vivent Constance et le golf…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

  3. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: des acteurs qui tournent en rond dans une pièce sans portes ni fenêtres

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite