Accueil Belgique Politique

Publifin: une convention secrète empêche les ex-membres des comités de secteur de parler à la presse

Une convention secrète existe entre Publifin et les ex-membres de ses comités de secteur, selon les révélations du Vif/L’Express.

Temps de lecture: 2 min

Une convention existe entre les ex-membres des comités de secteur de Publifin et l’intercommunale liégeoise, révèle le Vif/L’Express jeudi. De quoi s’agit-il ?

Depuis décembre 2016, l’intercommunale Publifin est au centre d’un scandale dévoilé par l’hebdomadaire. Sont concernés, des élus locaux liégeois ayant perçu des émoluments pour des réunions non-décisionnelles et où l’obligation de présence n’était pas exigée. Suite à une commission d’enquête menée par le gouvernement wallon, une série de recommandations avait été formulée afin de pallier certains dysfonctionnements pointés par les parlementaires.

Les ex-membres étaient invités à rembourser les sommes indûment perçues. Cet arrangement, décidé avec le consentement du conseil d’administration de Publifin, les protégeait de toutes poursuites judiciaires. L’intercommunale se serait également préservée de toute action à son encontre en faisant signer une convention aux principaux concernés.

Ce document prévoit premièrement que : « Pour sa part, [l’ex-membre du comité de secteur] renonce à toute revendication, plainte ou demande généralement quelconque à charge de Publifin, des sociétés de son groupe et/ou des membres de leurs organes, en rapport direct ou indirect avec les comités de secteur et/ou les fonctions qu’il y a exercées », mais aussi que « la présente convention ne peut être transmise à un tiers », limitant de la sorte sa diffusion dans la presse.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 4 janvier 2018, 18:44

    Du glauque, encore du glauque, toujours du glauque. Votez ! Votez pour eux et tous leurs petits amis. Bienvenue dans le monde réel des petites (et grandes) affaires. Au stade où on en est, on ne peut que se reprocher de ne pas avoir vu clair plus tôt pour en profiter "comme tout le monde". Quand mon papa (ouvrier) m'a demandé, il y a cinquante-cinq ans, ce que je voulais faire plus tard, il aurait pu me filer un catalogue des "bons plans pas chers qui rapportent gros sur le dos des petits". J'aurais ainsi pu choisir en toute connaissance de cause ..... :-(((

  • Posté par Michel Raurif, jeudi 4 janvier 2018, 18:34

    6 commentaires, et, pour une fois LISIBLE !!!!!

  • Posté par delpierre bernard, jeudi 4 janvier 2018, 15:33

    On ne pourra certes pas reprocher à ces personnes d'avoir manqué d'imagination ni à Moreau d'avoir péché par oubli car tout est parfaitement verrouillé, c'est du grand œuvre. Reste à la justice de traduire ces magouilles en sanctions exemplaires mais là , on peut rêver.

  • Posté par Didier Marc, jeudi 4 janvier 2018, 15:02

    mais que fait la justice ?????

  • Posté par Luc Jansen, jeudi 4 janvier 2018, 13:34

    c'est une pratique de tous les jours en règlement de sinistre en assurances.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une