Accueil Sports

Dopage en athlétisme: pas de boycott russe même en cas de suspension

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La Russie «  ne prévoit pas le moindre boycott, nulle part  » même en cas de suspension de ses athlètes, a assuré jeudi dans The Guardian, Vitaly Moutko, le ministre des Sports de Russie, accusée d’avoir généralisé le recours au dopage dans l’athlétisme.

Le ministre a décrit la Russie comme un «  partenaire fiable du mouvement olympique mondial  ».

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) doit décider vendredi d’une éventuelle suspension de la Russie de toutes les compétitions, dont les JO-2016 de Rio.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs