Accueil Monde

Et pendant ce temps, la Hongrie s’est isolée de la crise des réfugiés…

Bientôt un mois que Budapest a totalement fermé sa frontière aux réfugiés. Viktor Orban, le Premier ministre nationaliste de la Hongrie, est certainement très satisfait, mais joue profil bas.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Les semaines passent et la Grèce, la Macédoine, la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l’Autriche sont le théâtre d’une même scène, qui se répète quotidiennement : des centaines de demandeurs d’asile qui avancent – en bus, en train, en taxi – vers l’Allemagne, la Suède, les Pays-Bas, la Belgique…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Reportage L’étrange campagne kamikaze de Liz Cheney dans l’Ouest américain

La Républicaine Liz Cheney joue mardi sa réélection à la Chambre américaine des représentants dans le Wyoming. Mais, dans le « Cowboy State », l’antitrumpiste passe pour une Washingtonienne distante, obsédée par sa propre étoile. Ce qui, d’après les sondages, fait pencher la balance en faveur de Harriet Hageman, candidate inconnue entrée en lice sous la bannière vengeresse de Donald Trump.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs