Coronavirus: en Asie, la crainte d’une deuxième vague due aux cas importés
BelgaImage
A La Hulpe, le bourgmestre a dû fermer le Parc Solvay, pris d’assaut par de trop nombreux citadins. © Philippe Crochet / Photonews.
BOLIVIA-CHINA-HEALTH-VIRUS-COVID-19
Les expéditions des scientifiques ciblent les grottes du sud de la Chine et de l’Asie du Sud-Est car ces régions sont des points chauds pour l’émergence de nouveaux coronavirus.
Derrière la façade ultra-moderne que le régime bâtit à Kigali, les marchés, populaires et traditionnels, rencontrent toujours un grand succès, dans la capitale comme dans le reste du pays.
d-20200206-3YQ8VX 2020-02-06 15:30:47
Des touristes portant un masque à Macau, en Chine.
La surveillance sanitaire a été renforcée à l’aéroport de Wuhan. La crainte est une propagation à la faveur de la grande migration du Nouvel An chinois. © AFP.
Weibo, le réseau social chinois, d’où est extrait cette photo, bruit de rumeurs sur ce niveau virus.
3008447.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
ZB2820_344511_055
USA-TRUMP_IMPEACHMENT
d-20190724-3V7FLV 2019-07-23 01:56:46
Eric Giocometti et Philippe Francq à la rédaction du «
Soir
»
Pour Michel Foucher, la référence au Mur de Berlin n’a guère de sens lorsqu’on a affaire à des dispositifs sécuritaires ou anti-migratoires.