Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Thomas Bach au «Soir»: «Un sportif dopé ne sera jamais à l’abri»

Le chef du mouvement olympique refuse de baisser les bras face aux tricheurs qui pourrissent le monde du sport. Dans un entretien accordé aux journaux LENA dont fait partie « Le Soir, il se dit convaincu que les Jeux d’hiver de Pyeongchang seront un exemple.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

En tant que sportif, Thomas Bach, 64 ans, a remporté les plus grands succès. En 1976, cet escrimeur est devenu champion olympique de fleuret, médaillé d’or par équipe pour l’Allemagne aux Jeux de Montréal. Un an plus tard, il remportait avec la même équipe les championnats du monde. Ce docteur en droit de Tauberbischofsheim sait mieux que personne ce qui se passe dans la tête d’un athlète. Et cela influence de manière décisive ses actes en tant que président actuel du Comité international olympique (CIO).

M. Bach, n’en avez-vous pas assez d’entendre parler de dopage ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs