Charles Michel est devenu «la marionnette» de la N-VA, selon Eric Van Rompuy

© Photo News
© Photo News

Le président de la Commission des Finances de la Chambre, Eric Van Rompuy (CD&V), en a appelé dimanche au respect du Parlement. Evoquant la crise soudanaise, il n’a pas mâché ses mots envers le Premier ministre, Charles Michel. Selon lui, le chef du gouvernement fédéral est devenu la «marionnette» de la N-VA.

Lors de sa dernière réunion de 2017, le gouvernement a décidé de confier au Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides (CGRA) la mission de mener une enquête sur les mauvais traitements qu’auraient subis des ressortissants soudanais après leur rapatriement. Le 2 janvier, le Premier ministre a publié sur Facebook un message appelant à la nuance dans le débat sur cette question et justifiant la politique menée par l’exécutif.

Le Premier ministre a couvert politiquement le secrétaire d’Etat Theo Francken alors même que l’enquête n’a pas livré ses résultats, accuse le député. «Cela témoigne de peu de respect envers le Parlement. Ce faisant, le Premier ministre est devenu la marionnette de la N-VA».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous