Accueil Sports Basket

Basket - division 1: les Bruxellois restent des adeptes assidus de la méthode Coué

Le revers concédé à Alost n’a fait que confirmer les manquements constatés depuis le début de saison : passages à vide récurrents, prestations individuelles insuffisantes et coach qui paraît impuissant, mais qui n’est pas remis en question.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Tout va bien ! C’est caustique, car personne au Brussels n’osera soutenir que la 11e défaite en 13 matches consentie à Alost correspond aux attentes de cette saison. Il n’y a du reste aucune honte à s’incliner au Forum, surtout quand une équipe cherche son alchimie et attend un déclic. Les Bruxellois n’y ont jamais renoncé, pointant à 27-28 après avoir été lâchés 19-11 dès l’issue d’un premier quart-temps soporifique, puis se révoltant de 57-41, cassure provoquée par Taylor, pour entretenir l’espoir jusqu’à 66-61. Mais de là à soutenir que «  l’équipe apparaît clairement en progrès  », comme l’a déclaré son coach, Laurent Monier, il y a une marge qui s’apparente à la méthode Coué, du nom de ce pharmacien qui prônait l’auto-persuasion pour remède à toute maladie. Alors, optimisme naïf ou déni du réel ? «  On espère que ça ira mieux la semaine prochaine  », résume Bosco.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Basket

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs