Accueil Monde France

Emmanuel Macron, un «jeune premier» qui plaît à la Chine

Le président français effectue, de lundi à mercredi, une visite de trois jours dans l’Empire du Milieu. Objectifs : nouer une relation personnelle avec son homologue Xi Jinping et construire une alliance sur des dossiers comme l’environnement, la lutte antiterroriste, la Corée ou la Syrie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Emmanuel Macron, qui atterrit en Chine ce lundi, est accueilli avec une grande curiosité ainsi qu’une sympathie manifeste depuis sa brusque émergence dans la campagne présidentielle française à la fin de l’hiver dernier. Une bonne image déjà gravée dans la translitération de son nom (« ma-ke long »), faite de concepts volontairement élogieux qui incluent les caractères du cheval, du dragon – tous deux signes du zodiaque chinois - ainsi que l’inévitable Karl Marx.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs