Accueil Monde Europe

Une journaliste de la BBC démissionne pour dénoncer les inégalités salariales

Carrie Gracie était rédactrice en chef en Chine pour la chaîne britannique.

Temps de lecture: 2 min

Une journaliste confirmée de la BBC a annoncé lundi la démission de son poste de rédactrice en chef en Chine pour dénoncer l’inégalité salariale entre femmes et hommes au sein du service public audiovisuel britannique.

Carrie Gracie a dénoncé, dans une lettre adressée au public britannique, une «  culture salariale secrète et illégale » au sein de l’institution, financée par une redevance. «  La BBC vous appartient (…). Vous avez le droit de savoir qu’elle enfreint la loi sur l’égalité et résiste aux pressions pour établir une structure de rémunération équitable et transparente », écrit-elle dans cette missive publiée sur son blog. «  Je ne demande pas plus d’argent. Je pense être déjà très bien payée (…). Je veux simplement que la BBC se conforme à la loi et valorise hommes et femmes de manière égale », ajoute-t-elle.

« Une crise de confiance »

Carrie Gracie évoque aussi « une crise de confiance » au sein de la BBC, qui s’est amplifiée depuis que l’institution a révélé pour la première fois, en juillet 2017, les salaires annuels de ses dirigeants et présentateurs vedettes, payés plus de 150.000 livres (169.000 euros). Dans cette liste de plus de 200 noms, un tiers seulement étaient des femmes, avec des salaires très inférieurs aux sommets atteints par leurs homologues masculins.

Un porte-parole du service audiovisuel a réagi en affirmant qu’il n’y avait « pas de discrimination systémique contre les femmes ». Carrie Gracie a indiqué avoir réintégré son précédent poste au sein de la rédaction télévisée à Londres.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une