Accueil Sports Football Football belge

Janvion Yulu-Matondo: «J’ai fait beaucoup de mauvais choix»

Valeur sûre des Diablotins de Jean-François de Sart à une époque où la Belgique du foot se découvrait une génération dorée, puis lancé dans le grand bain au Club de Bruges par Trond Sollied au milieu des années 2000, il fut un temps où Jeanvion Yulu-Matondo représentait l’avenir prometteur de notre football.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Un hôtel branché du centre-ville bruxellois. Une lumière tamisée, quelques billards et une bonne heure de retard. Bienvenue dans le quotidien de Jeanvion Yulu-Matondo, ex-enfant prodige d’un Club de Bruges à l’aube d’une des décennies les plus compliquées de son histoire. Champion de Belgique 2005, le tout jeune Jeanvion est, lui aussi, à la croisée des chemins au milieu des années 2000. Tout fraîchement débarqué dans le noyau professionnel des Blauw en Zwart, le Belgo-Congolais apprend vite à connaître la rudesse du monde professionnel et voit débarquer pas moins de cinq entraîneurs différents en un peu plus de deux ans. Le début d’une carrière qui allait se conjuguer au pluriel : échecs, voyages, blessures. Un condensé de mauvais choix qui n’a jamais fait perdre le sourire à cet éternel optimiste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs