Accueil Économie

Nouveau style

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 1 min

Ce n’est pas la première fois que l’Agence nucléaire est amenée à se prononcer sur le sort de ces réacteurs microfissurés. En mai 2013, elle donnait son premier feu vert pour le redémarrage de Doel 3 et Tihange 2, avant d’arrêter tout en mars 2014.

Mais, en 2013, l’Agence avait publié une partie des documents dont elle disposait trois mois avant de rendre son avis définitif, en posant des questions complémentaires. Cette fois, changement de style : elle publiera son avis définitif directement. « Scandaleux. Cela rend toute contre-expertise impossible », s’indigne l’Ecolo Jean-Marc Nollet. Mais l’Agence assume ce changement, préférant aller « jusqu’au bout » avant de rendre son avis. « Tous les documents seront rendus publics, nous n’avons rien à cacher », assure son porte-parole.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs