Accueil Belgique Politique

«De l’ignorance culturelle»: Hervé Hasquin recadre l’affaire Francken

Figure du libéralisme, historien, ancien ministre, Hervé Hasquin revient sur le cas Francken, des maladresses du politique à la réaction de Bart De Wever. Mais remet en perspective : « En termes d’accueil, la Belgique est dans la moyenne supérieure européenne. »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Ancien ministre et recteur de l’ULB, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique (il vient de céder le témoin à Didier Viviers), historien, figure du parti libéral, Hervé Hasquin recadre l’affaire Francken…

La semaine politique est agitée. Votre avis ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Serge Gabriel, jeudi 11 janvier 2018, 22:50

    même l'ULB et la Franc Maçonnerie sont tombés bien bas ... en parlant du "peuple" avec mépris en le traitant de raciste alors que "vous", dans votre superbe, essayez de lui communiquer votre "grandeur d'âme" ayez une pensé émue pour le parc Maximilien et ses populeux généreux ! triste libéralisme que vous prônez !

  • Posté par christian jacquet, mercredi 10 janvier 2018, 17:29

    Monsieur HASQUIN , s.v.p. ne faites pas comme Monsieur DEPREZ , ne vous excusez pas auprès des instances d'un parti ( qui était libéral ) d'avoir donné votre opinion . Quand je l'ai lue (votre opinion) il y a quelques semaines , j'étais heureux ! Il y avait encore un peu de LIBERTE dans ce parti !. . . s.v.p. , ne vous excusez pas , il y a longtemps, j'ai fréquenté votre ULB où on m a enseigné la "libre pensée" . J'aimais le PLP et le PRL , je n'aime pas le MR . Christian

  • Posté par Hennaux Jean, mercredi 10 janvier 2018, 14:51

    Qu'ils eussent été portugais, espagnols, italiens, anglais, français, belges et aujourd'hui chinois ou américains les colonialistes ont toujours été plus fascinés par ce qu'ils pouvaient y prendre que par ce qu'ils pouvaient y créer comme espace de vie, de civilisation et de progrès pour ceux qui y habitaient . Trop éblouis par ces richesses et les acquis sociaux qu'ils accumulaient dans leur mère-patrie, aucun de ces colons présents ou passé ne s'est préoccupé et ne se préoccupe de la bombe à retardement créée. La seule solution est que les migrants restent chez eux et que nous allions les aider à construire leur société. Etes-vous prêt?

  • Posté par Petre Eric, mercredi 10 janvier 2018, 13:32

    Une observation fine et une analyse brillante avec tout le recul et l'expérience d'un vieux sage. Ça nous change des anathèmes grossiers des idéologues de salon pétris d'ambition. Merci

  • Posté par Nagy Charles, mercredi 10 janvier 2018, 12:42

    Et que pense Mr Hasquin du fait que le secrétaire d'Etat ait délibérément menti au Parlement ?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs