Accueil Culture Scènes Les spectacles à l'affiche

Histoire intime d’Elephant Man Un seul en scène fascinant

Découvert cet été dans le Off du Festival d’Avignon, « Histoire intime d’Elephant Man » explore la difformité de notre inconscient.

Du 16 au 19 janvier au Théâtre 140 (Schaerbeek).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On le décrit généralement comme un compositeur, musicien, chanteur, philosophe ou improvisateur mais, personnellement, Fantazio nous fait plutôt penser à un charmeur de serpents. Dans le rôle du serpent à sonnettes : nous, les spectateurs, bien sûr ! Mais au lieu d’user d’une flûte pour hypnotiser la bête, Fantazio recourt à un instrument vocal plus ancien encore : sa voix.

Dans un seul en scène fascinant, où la parole se mue en feux d’artifice envoûtants, il nous emmène dans les dédales de ses pensées, de ses souvenirs, de sa folie. Certes, il faut parfois s’accrocher à cette logorrhée buissonnière, déstructurée, voire dadaïste, mais on y est amplement récompensé par sa présence lunaire, et ses divagations vertigineuses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les spectacles à l'affiche

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs