Accueil Société

«Vie féminine» réagit à la carte blanche de Catherine Deneuve: «Elle est pleine de mépris pour les femmes opprimées»

Céline Caudron estime que « le droit à disposer de son corps, ce n’est pas du puritanisme ».

Temps de lecture: 1 min

Catherine Deneuve a co-signé une carte blanche dans Le Monde, en début de semaine. Objectif  : laisser aux hommes « la liberté d’importuner », en soulignant que « Le viol est un crime, mais que la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste  ».

Des propos qui ont fait réagir Céline Caudron, coordinatrice du mouvement « Vie féminine », qui lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes. « Cette carte blanche traduit quelque chose largement véhiculé dans la société : certaines femmes se satisfont du statut quo, a-t-elle réagi. Elle est surtout pleine de mépris pour les femmes opprimées. »

« Pas du puritanisme »

Céline Caudron estime, aussi que « le droit à disposer de son corps et le respect du désir à vivre sa sexualité comme on veut n’est pas du puritanisme », contrairement à ce qui était écrit dans la carte blanche.

Et de poursuivre : « Ce n’est pas la victime qu’il faut remettre en cause, mais les agresseurs qui sont derrière ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 10 janvier 2018, 19:21

    La dictature du "politiquement correct" est maintenant bien installé. Une "chasse aux sorcières" bien orchestrée et bien huilée se met en place pour tout propos qui s'écarte de la "bienpensance". La pensée unique est florissante et a encore un bel avenir devant elle.

  • Posté par Lilien Raymond, mercredi 10 janvier 2018, 17:32

    Les réactions à la Carte Blanche de Catherine Deneuve illustrent parfaitement un article paru dans le Soir (ce week-end, je crois). Il est devenu impossible d'exprimer une opinion nuancée, comme elle a très bien essayé de le faire avec beaucoup de bon sens : car enfin, pour faire des enfants, il faut d'abord qu'un homme et une femme puissent se trouver et se rencontrer ! Sinon, c'est la fin de l'humanité ... Comme le disait cet article, celui qui tente de nuancer sa pensée est immédiatement voué au pilori par les partisans d'une "cause", quelle qu'elle soit. Dans le cas de Mme Deneuve, on l'accuse d'être du côté des machos et des violeurs; si vous tentez de justifier certaines limitations à l'immigration, vous êtres un raciste et un nazi (ah, déjà le point Godwin ...); etc., etc. La nuance - et l'intelligence - sont aujourd'hui interdites de parole.

  • Posté par Anne Deman, mercredi 10 janvier 2018, 10:07

    Madame Deneuve, avec tout le respect qu'on lui doit, a atteitn un âge certain et vécu sa jeunesse à une époque où l'éducation et le respact étaient encore véhiculés. Ce que vivent actuellement les jeunes femmes ce n'est plus de la drague mais du mépris et un manque de respect évident. Les "drageurs" comme on ose les appeler sont des lourdingues sans éducation aucune et qui sont incapables d'accepter un refus sans entrer dans une réaction de violence au minimum verbale mais aussi physique. Les jeunes femmes des années 70 pouvaient porter la mini-jupe sans se sentir en danger. Nous n'en sommes plus là. Excuser ou accepter ces comportements est inadmissible surtout de la part d'une icône qui a basé son succès sur le physique. Elle ne comprend tout simplement pas les temps actuels

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 10 janvier 2018, 10:16

    Mme Deman, je ne sais pas quel âge vous avez mais les jeunes femmes des années 70, ma génération, n'étaient pas plus en sécurité, en minijupe ou non, et les femmes plus âgées ne le sont pas plus maintenant.

  • Posté par D'hoine Hedwige, mercredi 10 janvier 2018, 9:35

    En 1971, on disait pareil des 343 salopes. Il faut lire les propos de ces femmes qui ne sont absolument pas méprisants pour les femmes victimes dont je suis. Je n'ai pas # mais j'ai partagé cette carte blanche à l'image de cette société puritaine pour les femmes.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko