Accueil Belgique Politique

Affaire des Soudanais: l’opposition à l’abordage, la suédoise serre les rangs

Secouée dans le dossier soudanais, tendue en règle générale, la majorité fait face ce jeudi aux feux de l’opposition à la Chambre. Charles Michel et les suédois veulent remettre le focus sur le socio-économique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La séance à la Chambre ce jeudi s’annonçait potentiellement casse-pipe pour la suédoise après les controverses ces derniers jours. On pense surtout au dossier soudanais, à Theo Francken et à la mise en garde de Bart De Wever, qui menaçait d’une crise politique s’il devait jamais être question de la démission du secrétaire d’Etat. Les partenaires ont verrouillé. Tout devrait bien se passer. Un comité ministériel restreint exceptionnel, mercredi, rue de la Loi, a permis à Charles Michel d’obtenir les engagements de chacun – Jan Jambon pour la N-VA, Kris Peeters pour le CD&V, Alexander De Croo au nom du VLD, naturellement Didier Reynders côté MR – ayant trait au respect de la feuille de route gouvernementale pour 2018, vouée au socio-économique, avec, en point fort dans les prochains mois, la conclusion d’un Pacte de relance et d’investissement (60 milliards à l’horizon 2030).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par edouard Poppe, jeudi 11 janvier 2018, 14:04

    Tout à fait d’accord avec Serge Vandeput, Le sort de ces deux ou trois soudanais n’intéresse pas l’opposition, si ils tenaient tant aux conditions humaines alors pourquoi ne pas revoir les licences accordées à la FN. La seule chose qui les intéresse est en effet de faire tomber le gouvernement. Et après, élections anticipées. Victoire sans aucun doute de la NVA et avec quelle parti francophone former un gouvernement ? Impossible donc scission de la Belgique. C’est lamentable. La gauche n’est même pas capable de fixer un barème pour les allocations familiale à Bruxelles, les tunnels croulent, les viaducs dégringolent. Il y a en effet peut-être mieux à faire

  • Posté par Gratter Poil, jeudi 11 janvier 2018, 8:46

    L’opposition a tout à perdre dans ce dossier. La population ne veut pas de ces Soudanais dans le parc Maximilien. Puisqu’ils refusent de demander l’asile dans notre pays au motif qu’ils veulent franchir la Manche et rejoindre l’Angleterre (qui ne veut pas d’eux), il n’y a plus qu’une seule solution : un aller simple poir Karthoum (payé gracieusement par les contribuables belges pigeons que nous sommes). Passez, y’a rien à voir à la Chambre aujourd’hui.

  • Posté par Serge Vandeput, jeudi 11 janvier 2018, 9:16

    Vraiment hypocrite cet opposition. Comme si le sort de ces trois Soudanais les intéresse. L'unique objectif c'est de faire chuter le gvt CM. Mais si CM tombe, la NVA part avec toutes les billes. Et après? La scission du pays? Vraiment stupide cette gauche.

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs