Accueil Belgique Politique

Affaire des Soudanais: «Charles Michel souffre du syndrome de Stockholm», clame l’opposition

Après la première salve de questions et réponses, l’opposition est revenue à la charge contre Charles Michel à la Chambre.

Temps de lecture: 2 min

Charles Michel en répondant aux questions posées par l’opposition a notamment annoncé une initiative auprès de l’Europe pour étudier comment harmoniser l’application de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme qui interdit d’exposer une personne à la torture, des peines ou un traitement inhumain ou dégradant. Les résultats de l’enquête menée par le CGRA sont attendus pour fin janvier.

L’oppostion a ensuite repris la parole. « Vous souffrez réellement du syndrome de Stockholm » a commenté Julie Fernandez Fernandez (PS), reprenant les paroles lancées plut tôt par l’Ecolo Benoît Hellings lors de la première séance de questions adressées à Charles Michel. « Vous êtes l’otage de la N-VA ».

« Allez voir au Soudan ce qui se passe là-bas  » a sifflé Georges Dallemagne (CDH) qui a fait remarquer l’absence de Bart De Wever à la Chambre.

Après les questions et réponses, l’opposition produira deux motions (une motion « de méfiance », signée PS-SP.A-Défi-CDH, une autre « de recommandation », portée par les verts) réclamant la démission de Theo Francken, lesquelles seront sans doute barrées par une « motion pure et simple » soutenue par la majorité, qui sera prise en compte en premier (c’est la technique parlementaire), ce qui éteindra le feu aussitôt.

 

Les punchlines à la Chambre sur l’affaire des Soudanais: «Francken, une version d’Hannibal Lecter»

Les comparaisons ont fusé pour décrire Charles Michel et Theo Francken lors de la séance à la Chambre sur l’affaire des Soudanais.

Temps de lecture: 1 min

Pour les punchlines de la journée, après le « syndrome de Stockholm » évoqué par Hellings, Peter De Roover a défendu Theo Francken : « Il semble que certains se sentent désorientés. Theo Francken serait une version plus grave d’Hannibal Lecter, pour les uns. Pour d’autres, il est encore moins dangereux que Mickey Mouse (il fait référence aux critiques de De Winter qui estime qu’on ne rapatrie pas assez de Soudanais, NDLR). Je pense que vous êtes quelque part entre les deux ».

Le quotidien américain New York Times s’est aussi intéressé à Theo Francken en le qualifiantde « Trump Flamand » dans un article consacré à la gestion par la Belgique des migrants soudanais. Theo Francken a réagi sur Twitter en partageant une vidéo diffusée dans Terzake, sous-titrée pour l’occasion en anglais.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une