Accueil Monde Europe

Silvio Berlusconi juge «naturel que les femmes soient contentes» d’être courtisées

L’ancien chef du gouvernement italien a commenté la tribune publiée dans le Monde, signée notamment par Catherine Deneuve.

Temps de lecture: 1 min

L’ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a jugé «naturel que les femmes soient contentes qu’un homme les courtise» en commentant jeudi la tribune publiée par une centaine de personnalités, dont Catherine Deneuve, soutenant «la liberté» des hommes «d’importuner» le sexe opposé.

«Il est naturel que les femmes soient contentes qu’un homme les courtise. Je n’ai pas trop l’habitude parce que ce sont toujours les femmes qui me courtisent», a plaisanté Silvio Berlusconi sur la chaîne publique italienne Rai Uno.«L’important est que la cour reste dans l’élégance», a ajouté M. Berlusconi, 81 ans, connu pour être un séducteur invétéré ainsi que pour son goût assumé pour les jolies jeunes femmes. Un penchant qui a valu à l’ex-Cavaliere d’être condamné dans l’affaire dite du «Rubygate», en première instance, à sept ans de prison pour prostitution de mineure et abus de pouvoir avant d’être définitivement acquitté en mars 2015 par la Cour de cassation.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une