Accueil Belgique Politique

Voici ce qu’a réussi et... ce qu’a enduré Michel avec la N-VA

Avec le dossier soudanais, le Premier ministre a dû encaisser quelques coups de la part de la N-VA. Mais les deux partis ont, aussi, engrangé quelques solides accords ensemble.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le 14 octobre 2014, tout juste installé au 16, Charles Michel le dit au « Soir«   : «  Je veux être un Premier ministre rassembleur  ». Trois ans plus tard, si sa coalition suédoise a engrangé d’importantes réformes, sur des dossiers parfois tabous depuis des années, elle est aussi marquée par les dissensions, crises et crisettes récurrentes. Le CD&V cale régulièrement, la N-VA joue la provocation ou affirme sa domination, les partenaires flamands se querellent, le MR (seul parti francophone) endosse le rôle d’arbitre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, vendredi 12 janvier 2018, 13:39

    Charlot a dû encaisser quelques coups de la NVA ? Il en va souvent ainsi dans les mésalliances et il ne récolte que ce qu'il a semé ! Serge Vandeput, vous ne voyez pas de décisions que votre carpette de la NVA prend et a prises en faveur de la VOKA ? Demandez-vous donc pourquoi Charlot est très populaire en Flandre ! En attendant, je vous suggère de vous faire soigner la vue de toute urgence ! Vous êtes bien digne de votre mentor menteur, comme lui, vous ne vivez que dans le déni !

  • Posté par Nicolay Jean-marie , vendredi 12 janvier 2018, 12:42

    Serge Vandeput. Si les articles et les journalistes du Soir vous déplaisent à ce point, qu'attendez-vous pour résilier votre abonnement, pour peu que vous en ayez un... Un conseil, allez commenter sur Le Peuple, c'est ce qui vous convient, na!

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 12 janvier 2018, 15:04

    L'opposition gauchiste s'emploie déjà depuis la création du gvt CM, de le faire tomber par tous les moyens, des mensonges, des sournoiseries des coups en dessous la ceinture, tout est bon. Et maintenant les journaux disent que c'est la NVA qui veut la fin de CM? Ce qu'il faut lire comme c... notre presse a vraiment la mémoire courte. Et nous sommes supposés d'avaler tous ça?

  • Posté par Serge Gabriel, vendredi 12 janvier 2018, 8:42

    effectivement CM est le pacificateur / rassembleur / mécène de la Flandre ... coté Wallonie et Bruxelles on ne peut en dire autant !

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 12 janvier 2018, 9:09

    Je ne vois pas des décisions du gvt CM qui avantagent les Flamands? Vous pourriez en citer quelques unes, vous semblez être bien informé? Moi je constate seulement que opposition gauchiste a encore raté son coup. Il faudra attendre une autre offensive ridicule, une invention plus créative, pour encore essayer de faire tomber le gvt CM. Un syndicat? Un artiste? Cela devient vraiment ridicule.

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs