Accueil Opinions

Une liberté d’importuner? «Je ne vois pas de puritanisme, mais une libération», rétorque Raphaël Glucksmann

Dans une tribune publiée mardi 9 janvier dans Le Monde, un collectif de 100 femmes, dont Catherine Deneuve, a affirmé son rejet d’un certain féminisme qui exprime une « haine des hommes ». Les hommes sont au centre de la polémique ; huit d’entre eux prennent la parole.

Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

L’essayiste français Raphaël Glucksmann a publié ce commentaire sur sa page Facebook en réponse à ce qu’il qualifie de « parfaites escroqueries intellectuelles », à savoir les arguments défendus par Catherine Deneuve et les 100 femmes qui ont cosigné la tribune polémique dans Le Monde  :

« Ces arguments de la “galanterie menacée” ou du “risque pesant sur la séduction” ressassés en guise de réponse aux témoignages et aux cris de révolte des victimes si nombreuses de harcèlement sexuel me semblent être de parfaites escroqueries intellectuelles.

Comme dans tout mouvement qui bouscule une société, il y a des risques. Mais s’inquiéter de (potentielles) dérives puritaines plus que des faits (massifs et bien réels, eux) mis en cause, voilà le signe d’un attachement pour le moins critiquable à un ordre patriarcal que je suis ravi quant à moi de voir ainsi ébranlé. Par des mots et non des armes.

Ce qui devrait nous questionner : une femme sur deux dit avoir été harcelée. En France, pas en Arabie Saoudite. Les considérations sur l’esprit galant semblent de bien pauvres cache-sexes au regard de cela…

Nous vivons un moment extrêmement intéressant. J’espère qu’il ne s’arrêtera pas. Que la page ne sera pas vite tournée.

Et pourtant je n’ai vraiment rien d’un puritain. Mais je pense sincèrement que la séduction n’est pas menacée par la révolte en cours, qu’elle sera au contraire d’autant plus libre et belle qu’elle ne s’inscrira plus dans des schémas de domination archaïques (car tout cela touche à la question de la domination et non pas de l’abstinence !). Ce n’est pas le puritanisme que je vois à l’horizon, c’est plutôt une libération des possibles sexuels. Entre égaux. Et l’égalité ne rendra les jeux de séduction, les relations sexuelles, les amours, les plaisirs que bien meilleurs ! »

► Dans une tribune publiée mardi 9 janvier dans Le Monde, un collectif de 100 femmes, dont Catherine Deneuve, a affirmé son rejet d’un certain féminisme qui exprime une « haine des hommes ». Les hommes sont au centre de la polémique; huit d’entre eux prennent la parole.

Raphael Glucksman donnera lundi 15 janvier à 20h, une conférence sur le thème d’« Un autre récit pour l’Europe », à Wolubilis à Woluwé Saint Lambert . Il y abordera notamment la crise des démocraties occidentales et les racines du populisme. Il sera en dialogue avec notre éditorialiste en chef du Soir Béatrice Delvaux et la salle. » Inscriptions via Wolubilis.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Arnould Philippe, vendredi 12 janvier 2018, 14:16

    Bref, les gens comprennent ce qu'ils veulent dans ce qu'ils lisent.

Sur le même sujet

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs