Le parking place Keym pose question

Dans cet article
Dans le projet de la commune, la place Keym devrait conserver quelques emplacements de stationnement.
Dans le projet de la commune, la place Keym devrait conserver quelques emplacements de stationnement. - Bruno D’Alimonte.

Tout le village watermaelien s’était donné rendez-vous dans la salle de l’Espace Delvaux ce jeudi matin pour assister à la commission de concertation sur le réaménagement de la place Keym. Le second poumon commerçant de Watermael-Boitsfort après la place Wiener fait l’objet de toutes les attentions et chacun souhaitait exprimer son avis lors de cette réunion.

Pour rappel, après de longues palabres entre les partis de la majorité Ecolo-MR-GMH, la place aura une superficie étendue vers l’avenue de la Sauvagine et au pôle Bégonias/Thuyas, dont l’accès aux voitures et les places de stationnement sont maintenus, tandis que l’espace consacré aux usagers faibles est agrandi et rendu plus confortable par un revêtement de qualité et antidérapant qui couvrira l’ensemble du périmètre de la place. Le caractère planté de la place sera renforcé avec 50 arbres contre 28 actuellement.

Les modules au centre de la place seront également démontés afin de donner une meilleure perspective. Par contre, l’accès au parking souterrain de la place Keym ne sera possible que par un côté, contrairement à ce qu’avait imaginé le collège boitsfortois. En effet, les copropriétaires de l’immeuble situé sur la place et de la galerie commerçante n’ont pas voulu de ce sens giratoire dans leur parking. Le feu rouge doit aussi être supprimé comme la bande bus. Un premier test concluant avait été réalisé l’an passé.

Durant l’enquête publique, quelque 633 réactions ont été enregistrées, certaines demandant la conservation des places de parking, d’autres leurs suppressions.

Pour ou contre les places de parking

Durant la commission de concertation, de nombreuses associations de riverains se sont exprimées ainsi que les commerçants qui avaient demandé à être représentés par l’Union des classes moyennes. Pour eux, la place ne mérite pas d’être changée. « Les pouvoirs publics peuvent investir de l’argent pour la rénover mais pourquoi vouloir entièrement la redessiner alors qu’elle répond parfaitement à la demande des habitants et fait fonctionner le commerce, a expliqué le représentant de l’UCM. La présence de petits commerces de proximité est justement le symbole de cette convivialité que les Boitsfortois recherchent. Supprimer les places de parking et ne laisser que 29 places de stationnement en surface sur la place va entraîner une diminution de la fréquentation. On le voit aujourd’hui sur la nouvelle place communale de Molenbeek. Les commerces ne fonctionnent plus. »

A l’inverse, certains citoyens comme ceux regroupés sous la bannière « Pour une place Keym conviviale » se sont exprimés en faveur d’une suppression complète du stationnement en épi prévu. « Nous comprenons les craintes des commerçants mais nous pensons qu’il faut faire évoluer les mentalités. De manière générale, le nombre de voitures doit être réduit. Au lieu de places de stationnement en surface, il faut mieux ajouter des bancs. »

D’autres remarques ont été entendues plusieurs fois, comme la dangerosité de la suppression des feux de signalisation ou l’absence de piste cyclable séparée du reste de l’espace public. Tous ont aussi demandé plus de plantations basses pour une meilleure séparation entre les terrasses et les voitures. Après 4 heures de réunion, la commission de concertation a décidé de reporter son avis.

Région contre commune

Par Vanessa Lhuillier

Si la commission a reporté son avis, la direction régionale de l’urbanisme et Bruxelles Mobilité ont déjà remis un avis favorable mais sous condition. La principale est la suppression des emplacements sur la place selon le plan Iris 2.

La commune, après avoir pris note des remarques, propose quelques modifications. Le bourgmestre Olivier Deleuze (Ecolo) ne remplacera les arbres que lorsqu’ils seront dépérissants, une zone de livraison sera supprimée, les cheminements cyclistes mieux protégés, la plantation de parterres de fleurs, la création d’une terrasse au niveau de l’Espace Delvaux, la relocalisation de la station Villo ! mais demande à la Région de ne pas exiger la suppression de tout le parking de surface. En effet, pour le collège, il est nécessaire de conserver des emplacements pour les courses rapides.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous