Accueil Société Régions Bruxelles

Région bruxelloise: «La majorité n’est plus stable»

Les députés devront voter un amendement relatif à la limitation du nombre de conseillers communaux. Une majorité alternative se dessine.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

N ous sommes face à une instabilité gouvernementale majeure. Les partis reviennent sur ce qui a été voté en commission et on voit une majorité PS-Ecolo-Défi se dessiner pour le futur. » Le chef de groupe libéral au parlement bruxellois, Vincent De Wolf, ne décolère pas suite au dépôt prévu ce vendredi d’un amendement relatif au gel du nombre de conseillers communaux et d’échevins pour la prochaine législature.

Alors qu’en commission parlementaire, les députés s’étaient mis d’accord sur le fait de limiter le nombre d’élus et de ne plus suivre la croissance démographique, Ecolo a décidé de revenir sur cela. Ce vendredi, Barbara Trachte déposera ainsi un texte demandant le gel pour les échevins mais pas pour les conseillers. Cet amendement devrait être approuvé par Défi et les socialistes mais pas par le CDH pourtant partenaires de majorité.

Renforcer la participation citoyenne

Pour Ecolo, le dépôt d’un tel amendement coule de source. « Les conseillers communaux ne coûtent pas chers aux pouvoirs publics et ils permettent aux citoyens de s’intéresser à la gestion communale, explique la cheffe de groupe Zoé Genot. Quand on est un petit groupe, il est difficile de pouvoir répondre à toutes les sollicitations des citoyens et d’analyser tous les dossiers surtout lorsqu’on n’est pas professionnel de la politique. En plus, cela peut permettre de révéler des talents. On renforce la participation. »

C’est surtout ce dernier argument qui a convaincu les socialistes. « Avoir plus de participation citoyenne ne fera pas de mal aux communes, ajoute la cheffe de groupe PS, Caroline Désir. Nous le faisons pour la prochaine législature mais cela ne nous empêchera pas d’avoir une discussion sur la diminution du nombre d’échevins pour 2024. Nous sommes à présent trop proches des communales pour avoir un débat serein maintenant. »

« A l’encontre de ‘laccord de majorité »

Du côté de Défi, on a également décidé d’approuver l’amendement des écologistes. « Le conseil d’Etat a fait remarquer qu’il n’était pas logique de geler une situation, commente le chef de groupe Défi, Emmanuel De Bock. Si nous avions appliqué la réforme telle que prévue à l’origine, cela signifiait que dans quelques années, Saint-Gilles, dont la population va augmenter fortement, aura moins de conseillers que Woluwe-Saint-Lambert pour le même nombre d’habitants. Cela n’est pas logique. Par contre, nous devons avoir un débat sur les tranches. Peut-être que la progression du nombre de conseillers pourrait être plus graduelle. Mais il est vrai que je ne comprends pas pourquoi le CDH ne veut pas soutenir cette proposition. »

Malgré son appartenance à la majorité gouvernementale, le CDH fera comme l’opposition libérale, il votera contre cet amendement. « Cela va à l’encontre de l’accord de majorité, commente le chef de groupe Benoît Cerexhe (CDH). La neutralisation du nombre de membres du personnel politique dans les communes était inscrite noir sur blanc dans l’accord et nous avons toujours dit que nous suivrions cet accord. On devrait même diminuer les élus de 30 %. Je constate que la mesure favorise les petits partis qui souhaitent multiplier le nombre de mandats. On tient de beaux discours mais quand il faut passer à l’acte, on fait sa popote interne et on revient en arrière. Je prends acte de cette majorité alternative mais si elle venait à se reproduire, notamment dans le dossier des allocations familiales, je ne pourrais l’accepter. »

Cet amendement montre les nombreuses dissensions entre les membres de la majorité bruxelloise même si les socialistes tentent de minimiser. « On a le droit de ne pas toujours être d’accord. C’est juste un petit point sans conséquence », conclut Caroline Désir. Une opinion non partagée par le MR.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Eric Lavenne, dimanche 14 janvier 2018, 11:34

    Le § "Le chiffre" est apte à la "compréhension" ; pour le reste ??? ;il s'agirait plutôt : d'un pas en avant et ensuite d'un pas en arrière; à moins que ce ne soit le contraire.?

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo