Accueil

Alice Jones, plonger pour la science

La plongée est aussi une discipline qui permet de comprendre la fragilité des écosystèmes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Alice Jones n’a pas besoin d’aller jusqu’au bout du monde pour observer la vie sous l’eau. Cette jeune maman de deux garçons travaille pour l’Institut royal des sciences naturelles et n’a pas commencé la plongée sous-marine en tant que loisir. « C’était avant tout un outil de travail puisque j’ai fait ma thèse en biologie marine. Je devais plonger dans l’eau froide pour ramener des échantillons, des organismes, etc. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs