Accueil Belgique Politique

De Wever honore Francken à la réception du Nouvel An: «Continue Theo!»

Le président de la N-VA a déclaré que le parti avait accueilli presque 600 nouveaux membres : « Nous n’avons jamais vécu cela en 12 jours ».

Temps de lecture: 2 min

La controverse relative à la politique migratoire menée par le secrétaire d’Etat Theo Francken semble particulièrement bénéfique pour la N-VA. «  Depuis le 1er janvier, le parti a grandi, avec près de 600 nouveaux membres », a souligné samedi son président Bart De Wever lors de ses vœux du Nouvel An. «  Six cents en douze jours, nous n’avions jamais réalisé cela auparavant. Mais comment cela se fait-il ? », a-t-il feint de s’interroger.

Theo Francken était clairement la vedette de la réception annuelle des vœux des nationalistes flamands. La salle a scandé son nom pendant de longues minutes et les files pour obtenir des photos en sa compagnie ne désemplissaient pas.

« Continue Theo ! »

Dans son discours, Bart De Wever a mis l’accent sur l’identité. «  Nous rejetons le racisme et nous rejetons la naïveté. Chez nous, il y a des règles de la maison », a-t-il affirmé. «  Celui qui ne les connaît pas encore, nous l’aidons volontiers et avec générosité à les apprendre. »

L’avenir commence selon M. De Wever par la question de savoir qui peut venir vivre ou non dans la «  maison » flamande.

«  Certains ne résistent pas à la tentation de laisser toutes les portes et fenêtres ouvertes. Ce sont les mêmes qui se clament d’une supériorité morale, qui n’est en fait rien d’autre qu’une absence de responsabilité pour l’intérêt général », a estimé le président de la N-VA.

«  Ce sont les mêmes qui s’en prennent à ceux qui essayent justement de mettre en place des règles en pensant à cet intérêt général. Il y a quelqu’un dans cette salle qui peut parler de ça sereinement. Heureusement, c’est un gars bien qui est membre d’un parti fort. Et je pense donc que je parle au nom de tous lorsque je dis : continue comme ça Theo  ! », s’est-il exclamé.

Après ce discours, Theo Francken s’est dit particulièrement heureux du soutien de son parti. Le secrétaire d’Etat a par ailleurs souligné que l’entretien qu’il avait eu vendredi à propos de son style de communication avec le Premier ministre Charles Michel s’était «  bien déroulé », mais qu’ils avaient convenu d’en «  garder le contenu confidentiel. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 14 janvier 2018, 19:57

    Nous devons toujours avoir à l'esprit que tout ce qu'ils disent ou font que ce soit vrai ou non ne poursuit qu'un seul but : séparer la Belgique, même si cela est contre l'intérêt de sa population dont ils n'ont que faire. Ils continueront "à chauffer les esprits".

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 14 janvier 2018, 18:01

    C'est de la banale propagande.

  • Posté par Patrick Finders-Binje, dimanche 14 janvier 2018, 15:23

    600 nouveaux membres : « Nous n’avons jamais vécu cela en 12 jours ». Mais j’en suis sûr M. De Wever. Un parti proposerait « du pain et des jeux » aurait une inscription de membres record. Le succès de telle politique montre précisément la décadence d’un peuple.

  • Posté par stals jean, dimanche 14 janvier 2018, 13:18

    Pour trouver l'existence plus respirable la tentation qu'on les humains d'entrer dans le déni est bel et bien permanente...De Wever tout historien que parait-il il serait est d'autant plus méprisable d'autant plus dangereux que c'est moins pour trouver son existence plus respirable que pour gagner des voix qu'il fait de ce "crime de déni" le socle de son "Mein Kampf" bien à lui..."Trop is te veel"... Internet permet de prendre connaissance d'ouvrages de référence, (et cela sans l'aide des médias traditionnels bien entendu), qui nous apprennent comment les Banquiers et les Industriels de l'époque ont placé Hitler au Pouvoir. C'est proprement hallucinant . Les banquiers belges et les comiques de Laeken ont bien entendu collaboré eux aussi et à qui mieux mieux à mettre Hitler en place. Dans son livre :"Industriels et banquiers" préfacé d'Alexandre jardin, Annie Lacroix -Riz démontre à coups d'arguments en béton armé le rôle des banquiers et des industriels dans le processus de "nazification" qui aura la seconde guerre mondiale comme apothéose...Par ces même banquiers, ces même multinationales, ces mêmes industriels plus fort que jamais, l'Afrique en premier lieu est un Continent entier en perdition. Les Soudanais qui parmi des millions d'autres africains fuient les atrocités quand ils sont renvoyés dans les crocs des loups, De Wever ce collabo toute honte bue de cette sacro sainte "DICTATURE de L'ACTIONNARIAT et de son Ultralibéralisme-économico-fascisant pour ne pas oser nazifiant bien que cela soit le cas au Soudan entre autre, se permet pour son champion :un "continue Théo"... qui envoi dans la gueule des libéraux de Pinocchio Michel un retentissant :"nous depuis la Flandre riche et prospère, nous de la NV-A on vous niquent tous"... Des photos de DeWever encore jeune en compagnie du borgne néo-nazi et père de Marine, et ses "détails de l'Histoire" sont encore visible...Les chiens ne font pas les chats comme disait ma grand-mère...Effectivement, on à même connu les pires des "fils de put" devenir patron du Vatican...

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 14 janvier 2018, 14:00

    Jean, vos arguments, légitimes, auraient plus de poids si vous pouviez maîtriser votre colère ; elle est légitime, elle aussi, mais elle "pollue" votre discours et le rend moins accessible ;)

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une