Accueil Monde Europe

Viktor Orban: «Nous ne laisserons pas Bruxelles nous dicter qui nous devons accueillir»

Le Premier ministre hongrois a accordé un entretien aux journaux du groupe Lena dont fait partie « Le Soir ». À cette occasion, Viktor Orban revient sur sa politique migratoire et ses différends avec Bruxelles. Et explique ses liens avec Poutine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

M. le Premier ministre, vous vous définissez vous-même comme un « Européen convaincu ». Où se situe votre conviction ?

Être européen fait partie intégrante de notre identité hongroise. Venus de la partie orientale de l’Oural voilà 1 100 ans, les Hongrois ont alors rencontré la culture européenne. Aujourd’hui encore, notre caractère est empreint de cette influence de l’Est et s’allie à notre culture chrétienne et européenne pour constituer notre identité hongroise.

Vous entretenez des relations tendues avec l’UE. Vous pestez souvent à propos de « Bruxelles ». Mais la Hongrie ne fait-elle pas partie de l’UE et par conséquent également de « Bruxelles » ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Bougelet Philippe, lundi 15 janvier 2018, 11:58

    Une adhésion à l'UE implique que les règles fixées démocratiquement soient respectées par tous. La burocratie ne peut changer les règles écrites sur base desquelles a été réalisée cette adhésion. Les technocrates de la Commission ne peuvent édicter de nouvelles règles, ni imposer de nouveaux critères sans l'accord des 27 pays membres. Je ne compte plus les anglais qui ont de toutes façons toujours bénéficié d'un statut spécial qui leur permetteit de contester pratiquement tout. Quant à aider les réfugiés dans le premier pays qui les acceuille au sortir du pays qu'ils fuient, c'est oui, mais comment s'assurer que les fonds destinés à cette aide ne seront pas détournés comme c'est souvent le cas?

  • Posté par Carovis Serge, lundi 15 janvier 2018, 10:41

    On ne peux pas acceuillir toute la misère du monde

  • Posté par Rucci Rene, dimanche 14 janvier 2018, 17:14

    Orban tel qu'il est ! c'est à dire sincère ! on l'aime ou on ne l'aime pas .........

  • Posté par Vigneron Gérard, dimanche 14 janvier 2018, 16:40

    Libre à lui de sortir de l' Union!

  • Posté par Arnould Philippe, dimanche 14 janvier 2018, 20:20

    Parce que la pensée unique est de rigueur dans l'union, maintenant ? Faites attention à ce qu'il ne suive pas vos conseils.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs