Accueil Monde Europe

Le grand frisson de l’Europe à la veille des élections en Italie

Lettre d’Europe, la chronique européenne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Alors qu’elle s’apprête à aller aux urnes, l’Italie court un plus grand danger que les autres pays : elle n’abrite pas une, mais deux forces « populistes » importantes. Et toutes deux ont l’ambition de monter au gouvernement, pas seulement de rester dans l’opposition.

Ainsi, l’Europe, apeurée par Le Pen, échaudée par le Brexit, renversée par Trump, attristée par l’ombre noire qui arrive de l’Est et ébranle l’Autriche et l’Allemagne, regarde vers Rome avec peur et s’inquiète du futur résultat des élections du 4 mars. Un grand pays continental peut-il dévier du parcours européen ? Un Etat fondateur de l’Union peut-il être la proie de l’instabilité ou d’une majorité « populiste », pour ainsi dire anti-système et anti-euro ? Bien évidemment, la réponse est non. Et pourtant, avec entre 25 et 30 pour cent de soutien, le Mouvement 5 étoiles, fondé par le comique Beppe Grillo, pourrait devenir le premier parti du pays après les élections.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs